Le CBD et le CBDV peuvent être utiles dans la dystrophie musculaire

Le CBD et le CBDV peuvent être utile dans la dystrophie musculaire

Les dystrophies musculaires sont des maladies musculaires provoquant une faiblesse et une dégénérescence progressive des muscles : les fibres des muscles dégénèrent, poussant le muscle à l’atrophie, jusqu’à la perte de son volume et donc de son efficacité et de sa force. Une étude récente mets en valeur l’action positive du CBD et du CBDV : Le CBD et le CBDV peuvent être utiles dans la dystrophie musculaire

Maladies d’ordre génétiques, les dystrophies musculaires peuvent faire leur apparition à tous âge, à savoir à partir de la naissance, et ce tout au long de notre vie. Pour le moment, aucun traitement curatif n’existe dans la pharmacopée.

Afin d’en savoir un peu plus sur l’action des cannabinoïdes sur ces dégénérescences, une équipe de scientifique leadée par le professeur Iannotti, à crée un groupe de recherche sur les Endocannabinoïdes, au sein du Conseil National de la Recherche à Pozzuoli en Italie. Cette étude, disponible ici (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30074247 ), a été publiée le 3 Août 2018.

« Nous avons exploré la possibilité d’utiliser des composés non euphoriques présents dans Cannabis sativa, notamment le cannabidiol (CBD), le cannabidivarine (CBDV) et la tétrahydrocannabidivarine (THCV) pour réduire l’inflammation, restaurer l’autophagie fonctionnelle et améliorer la fonction musculaire in vivo. »

Le CBD et le CBDV peuvent être utile dans la dystrophie musculaire

Ainsi, des apports de CBD, CBDV et THCV ont été réalisés sur des souris concernés.

Dans les cellules musculaires de patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne, certains cannabinoïdes (CBD, CBDV) ont favorisé la formation de myotubes, en développant des fibres musculaires squelettiques.

Dans un modèle murin de dystrophie musculaire, ces cannabinoïdes ont empêché la perte d’activité locomotrice.

« Nous fournissons de nouvelles informations sur les interactions des cannabinoïdes avec les canaux TRP dans le muscle squelettique, mettant en évidence une opportunité potentielle pour de nouvelles thérapies avec adjuvant afin de prévenir la dégénérescence musculaire chez les patients atteints de DMD (dystrophie musculaire de Duchenn) Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les principaux mécanismes moléculaires à l’origine de l’effet antipsychotique du CBD. Mais ces résultats ouvriront certainement la voie au développement d’une nouvelle classe de traitements antipsychotiques » »

Les auteurs ont donc conclu en affirmant que leurs recherches pourraient mener à la prévention de la dégénérescence musculaire chez les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne.

Article rédigé par Hexagone Vert

 

2 Commentaires sur “Le CBD et le CBDV peuvent être utiles dans la dystrophie musculaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code « bienvenue »

consectetur odio velit, felis Donec consequat. sit Praesent fringilla risus. dictum commodo