Le CBD : un remède potentiel contre la dépression

Le CBD : un remède potentiel contre la dépression

Le CBD, le cannabinoïde non psychotrope présent dans les plantes de chanvre et de cannabis, est le chouchou de l’industrie du bien-être depuis un certain temps. Utilisé pour tout, des muscles apaisants aux nerfs apaisants, le cannabidiol a fait son apparition dans les laits, les smoothies et même les baumes pour le corps. Le CBD : un remède potentiel contre la dépression

Le CBD :  état actuel

Les effets du composé se sont avérés être l’anti-anxiété, anti-inflammatoire, anticonvulsif, entre autres effets positifs, mais les experts suggèrent que la recherche sur le composé, souvent limitée par la réglementation fédérale sur le cannabis, ne permet pas d’affirmer de manière définitive comment et pourquoi ces effets se produisent. (L’exception à cette règle est Epidiolex, un médicament à base de CBD destiné au traitement de formes rares d’épilepsie pédiatrique.)

Cependant, de plus en plus de recherches commencent à confirmer ces effets positifs. Une étude publiée dans la revue Molecular Neurobiology en juin a révélé que le CBD pouvait avoir un potentiel thérapeutique pour la dépression en étudiant les propriétés du CBD en tant qu’antidépresseur chez la souris. Aux États-Unis, les antidépresseurs font partie des trois classes de médicaments thérapeutiques les plus couramment utilisées, selon un rapport du National Center for Health Statistics.

Les médicaments peuvent être pris pour aider à traiter la dépression, ainsi que d’autres conditions, notamment les troubles anxieux. Près de 13% des personnes âgées de 12 ans et plus ont déclaré avoir pris un antidépresseur au cours du dernier mois, selon le rapport qui suit les données les plus récentes disponibles de 2011 à 2014.

Le CBD est un composant du cannabis, dérivé de plantes de chanvre sans THC. En dépit de son association avec la marijuana, la CBD ne déclenche pas un «high». Un rapport de 2017 de l’Organisation mondiale de la santé écrivait que, pour les humain :

«le CBD ne présente aucun effet indiquant un potentiel d’abus ou de dépendance». Le rapport poursuit: À ce jour, il n’existe «aucune preuve d’utilisation récréative de la CDB ni aucun problème de santé publique associé à l’utilisation de la CBD pure».

Selon une étude réalisée chez des rongeurs, le CBD pourrait avoir un potentiel de traitement pour la dépression

L’étude visait à déterminer si une exposition unique de CBD aux rongeurs induisait des effets similaires à ceux des antidépresseurs, en examinant comment ces effets, s’ils se produisaient, affectaient le cerveau des rongeurs.

Les rongeurs avaient été élevés pour présenter des caractéristiques analogues à la dépression, et les chercheurs ont découvert qu’une dose de CBD induisait effectivement des effets analogues aux antidépresseurs chez les rongeurs, qui avaient subi un “test de nage forcée” dans le cadre de l’expérience. Les rongeurs recevant du CBD étaient liés à une réduction de l’immobilité pendant le test de natation et les souris présentaient ces effets à court terme (30 minutes après l’administration) et à long terme (sept jours après l’administration), liés à des effets antidépresseurs aigus et prolongés, du moins chez les rongeurs de ce modèle.

“Nous avons montré que le CBD augmentait la résilience des animaux dans les modèles de stress de la dépression, indiquant ainsi un effet antidépresseur”, a déclaré Samia Joca, co-auteur de l’étude, à PsyPost. “De plus, cet effet s’est développé rapidement, en moins d’une heure, et est resté une semaine après une seule administration, ce qui n’est pas le cas pour les antidépresseurs classiques.”

CBD et dépression : seconde étude

Dans une étude ultérieure également publiée en août par Joca, publiée dans Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry, les résultats ont démontré que le CBD pourrait potentiellement améliorer l’efficacité des antidépresseurs conventionnels chez les rongeurs.

«Nous avons montré que de petites doses de CBD permettaient à l’effet de petites doses d’antidépresseurs sérotoninergiques… d’être efficaces», a déclaré Joca à PsyPost.

Fondamentalement, le dosage de CBD chez des rongeurs aux côtés d’un antidépresseur plus conventionnel dans la deuxième étude a suggéré que des doses plus faibles d’antidépresseurs conventionnels pourraient être nécessaires pour le même effet.

Cela aide «à réduire [leurs] effets secondaires, sans compromettre l’effet antidépresseur», a expliqué Joca, ajoutant que des recherches supplémentaires étaient nécessaires.

Bien entendu, une expérience réalisée sur des rongeurs n’est pas directement applicable à l’homme et cette recherche en est encore à ses débuts. De plus, la recherche sur la CDB est généralement assez limitée en raison de directives fédérales strictes, qui considèrent le cannabis comme illégal.

Mais les données semblent prometteuses, mettant en évidence le potentiel d’utilisation du CBD en tant que traitement alternatif ayant un effet similaire aux antidépresseurs.

Hexagone Vert à rédigé de nombreux articles portant sur le même sujet :

Le CBD est principalement utilisé contre la douleur, les troubles du sommeil, l’anxiété et la dépression

Le CBD peut être utilisé contre l’anxiété et la dépression sans altérer le sommeil

Article source : https://www.bustle.com/p/cbd-might-have-treatment-potential-for-depression-according-to-a-study-in-rodents-13251829

Modifié et traduit par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

facilisis eleifend Sed at amet, venenatis, Donec id justo elit.