Le CBD et l’hypertension

L’hypertension

L’hypertension artérielle (définition topsante) est un trouble cardio-vasculaire fréquent. Elle concerne plus de 10 millions de personnes en France. Habituellement, la tension – la pression du sang dans les artères – se situe à environ 12/8 cmHg (centimètres de mercure). Le premier chiffre, correspond à la tension artérielle mesurée pendant la phase de relâchement du cœur (pression diastolique). Le deuxième chiffre, à la mesure prise lors de la phase de contraction du cœur (pression systolique). La tension artérielle varie au cours de la journée. En situation de stress ou d’émotion intense, elle s’élève naturellement. Quand la tension reste élevée en permanence, au-delà de 14/9 cmHg, on parle d’hypertension artérielle.

Non traitée, l’hypertension peut provoquer de nombreuses complications : AVC, infarctus, insuffisance cardiaque ou rénale, rétinopathie, artériosclérose, troubles érectiles… Dans 90 % des cas, on ne connait pas la cause de l’hypertension. Mais on sait qu’interviennent l’âge, l’hérédité, le manque d’exercice ou encore le surpoids… Plus rarement, l’hypertension est secondaire à une maladie ou à la prise de médicaments (anti-inflammatoires, bronchodilatateurs…). Des récentes études soulignent l’important impact du stress sur la pression artérielle elevée.

Les études de l’effet du Cannabidiol (CBD) sur l’hypertension

Etude 2017

Dans une étude de 2017, réalisée dans l’université de Nottingam, par l’équipe du Professeur Khalid A. et Garry D., publiée en Juin 2017 dans JCI Inshight, on a pu mettre en évidence le fait que le CBD (Cannabidiol) pouvait avoir un effet de réduction de la pression sanguine.

Neuf volontaires sains de sexe masculin ont reçu 600 mg de CBD ou un placebo dans une étude croisée randomisée, contrôlée par placebo, à double insu. Les paramètres cardiovasculaires ont été surveillés à l’aide d’un finomètre et d’un laser Doppler.

Les conclusions de l’équipe de scientifique sont très clairs : le CBD réduisait la pression artérielle systolique au repos (-6 mmHg, P <0,05) et le volume systolique (-8 ml; P <0,05), augmentait la fréquence cardiaque  et maintenait le débit cardiaque. Les sujets qui avaient pris du CBD avaient une pression artérielle plus basse (-5 mmHg, P <0,05, surtout avant et après le stress), un rythme cardiaque accru (+10 bpm, P <0,01), une diminution du volume systolique (-13 ml, P <0,01) et une réponse émoussée du flux sanguin de la peau de l’avant-bras à l’exercice isométrique. En réponse au stress dû au froid, les sujets qui avaient pris du CBD avaient un une pression artérielle émoussée (-6 mmHg, P <0,01) et un rythme cardiaque accru (+7 bpm, P <0,05), avec une résistance périphérique totale inférieure.

Ces données montrent que l’administration aiguë de CBD réduit la pression arterielle  au repos, et l’augmentation de la pression artérielle dû au stress chez les humains, associée à un rythme cardiaque accru.

Etude 2013

Dans cette étude publiée en Février 2013 dans le Br J Clin Pharmacol, une équipe de scientifique (Christopher P Stanley, William H Hind, et Saoirse E O’Sullivan) s’est intérrogé sur l’acxtion du CBD(Cannabidiol) sur le système cardiovasculaire.

Ils ont réalisés un report de toutes les études sur le sujet existantes, que vous pouvez découvrir tout au long de l’étude. En résumé, cette revue a présenté des preuves des effets positifs du CBD dans le système cardiovasculaire, résumés dans le tableau 1:

Dans les artères isolées, l’application directe de CBD provoque une vasorelaxation aiguë et dépendante du temps des artères pré construites et améliore la vasorelaxation dépendante de l’endothélium dans les artères isolées.

In vivo, le traitement du CBD ne semble pas avoir d’effet sur la pression artérielle au repos ou sur la fréquence cardiaque, mais réduit la réponse cardiovasculaire à divers types de stress. In vivo, le traitement CBD a un rôle protecteur dans la réduction des effets de l’ischémie cardiaque et de la reperfusion, ou dans la réduction de la dysfonction cardiaque associée au diabète.

De même, le CBD a un rôle protecteur dans la réduction des dommages ischémiques dans les modèles d’AVC, en partie en raison du maintien du flux sanguin cérébral. Dans les modèles de perméabilité vasculaire altérée, le CBD réduit l’hyperperméabilité de la BRB dans le diabète et l’hyperperméabilité BBB après l’injection de LPS. De même, le CBD améliore les effets négatifs d’un environnement riche en glucose sur les molécules d’adhésion cellulaire et la fonction barrière.

Ensemble, ces données suggèrent que le système cardiovasculaire est en effet une cible thérapeutique valable pour le CBD. Cependant, les sites d’action cibles pour le CBD restent à définir pour la plupart de ces réponses. Il reste à déterminer si ces réponses au CBD se traduiront par un système cardiovasculaire humain.

Ces études semblent donc prometteuses et renforce les idées que le CBD serait bien bénéfique sur l’hypertension. Article rédigé par CBD France, blog d’informations sur le CBD de Hexagone Vert ( https://www.facebook.com/cannabidiolfr/ )  

2 Commentaires sur “Le CBD et l’hypertension

  1. Crance says:

    Bonjour,
    Est ce que le cristal CBD est néfaste quand on fait de l’arythmie cardiaque? C’est pour soigner une autre maladie mais la personne en question fait de l’arythmie cardique. J’ai bien vu que contre l’hypertension il n’y a aucun problème mais je veux vraiment clarifier ça avec ce terme : arythmie cardiaque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

dolor. Praesent non ut id facilisis sit suscipit leo eget consectetur