Garde à vue pour des vendeurs de CBD à Chalon

Nous vous en parlions dans cet article, ce lundi 11 juin 2018, la MILDECA (Mission Interministérielle de lutte contre les Drogues et Pratiques Addictives) s’est positionnée sur le sujet du Cannabidiol, en précisant la réglementation, via son site internet ici. Garde à vue pour des vendeurs de CBD à Chalon.

Comme nous l’avions précisé dans l’article, les spécifications émises par la MILDECA sont de notre point de vue, un grand retour en arrière, et mettent un sacré coup de pied à tous les activistes acharnés qui avaient fait du CBD un cannabinoïde en vogue sans problèmes, depuis 3 ans.

Ce Jeudi 21 Juin 2018, mal grès les positions de plusieurs juristes faisant valoir le droit européen ( qui on le rappelle ne s’applique pas FORCEMENT, et encore moins sur des sujets ‘santé’), un magasin de distribution de produits CBD, Bestown Chalon, s’est vu recevoir la visite de la marée chaussée, d’après France 3 Franche-Comté :

“Cette dérogation concerne certaines parties (fibres et graines) de certaines variétés de cannabis (le Cannabis Sativa L), à condition que ces végétaux soient très faiblement dosés en delta-9 tétrahydrocannabinol (THC).

Or parmi les produits en vente dans la boutique de Chalon-sur-Saône, les services de police ont découvert plus de 665 grammes de têtes de plants, de l’herbe de cannabis, et environ 120 grammes de résine de cannabis qui ont été saisis.

Par ailleurs, des analyses vont être faites sur les autres produits dérivés à base de cannabidiol afin de s’assurer qu’ils ont été obtenus à partir de variétés et de parties de plantes autorisées et qu’ils ne contiennent pas de THC. Les résultats ne seront pas connus avant un mois.

Placés en garde à vue pour acquisition, cession, et détention de stupéfiants, les commerçants ont reconnu avoir procédé à la vente de têtes de plants et de résine de cannabis depuis l’ouverture du magasin le 9 juin 2018. Ils ont reconnu leur erreur et ont été remis en liberté à l’issue de leurs auditions dans l’attente du résultat d’investigations complémentaires. Ils se sont engagés à cesser toute vente de ces stupéfiants.

L’enquête qui se poursuit devra déterminer le degré de responsabilité de ces commerçants et le niveau de nocivité des produits.”

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse du Procureur de la République de Chalon-sur-Saône du 21 Juin 2018, en cliquant, ou tout simplement ci-contre :

Garde à vue pour des vendeurs de CBD à Chalon

Garde à vue pour des vendeurs de CBD à Chalon

Affaire à suivre …

Article rédigé par Hexagone Vert

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

vel, Phasellus massa dolor risus. consequat.