CBD et tabac : nouvelle étude

Comme nous l’avions déjà évoqué dans ces articles auparavant ( ici et ici ), le CBD est de plus en plus utilisé et étudié pour ses capacités à améliorer la désaddiction, et particulièrement de la cigarette. CBD et tabac : nouvelle étude. Une récente étude, publié le Lundi 1er Mai 2018 dans le journal Addiction de pubmed, et disponible ici, et réalisée par l’équipé de chercheurs du Professeur Hidoncha (Unité Psychopharmacologique et Addictions de l’Université de Londres), nous en apprend un peu plus sur son utilisation. Le but de cette étude était de déterminer si le CBD peut être un nouveau traitement prometteur pour “le sevrage tabagique en raison de ses propriétés anxiolytiques, de ses effets secondaires minimes et des recherches montrant qu’il peut modifier l’attraction et l’envie éprouvé envers le tabac”. L’équipe de chercheurs à réalisé une étude croisée, randomisée en double aveugle, via un laboratoire britannique, en utilisant trente fumeurs de cigarettes, qui n’était pas à la recherche d’un traitement. Ainsi, 800mg de CBD ont été utilisé de manière orale, puis un placebo à été utilisé, afin de pouvoir comparer les résultats. CBD et tabac : nouvelle étude Cette fois, ils se sont concentrés sur une autre approche : le but était de déterminer si l’abstinence nocturne de nicotine, à savoir le fait de pas consommer cette dernière, comparée à une satiété nocturne de nicotine, à savoir le fait d’avoir consommer cette dernière, pouvait stimuler l’intérêt pour le tabac et les réponses physiologiques de l’individu à la nicotine, ou à son sevrage. En intégrant du CBD dans l’expérience, les chercheurs voulaient déterminer si le CBD pouvait aider à réguler ou diminuer cet attrait, comparé au placebo. Le sevrage, l’envie de fumer, les effets secondaires, la fréquence cardiaque et la pression artérielle ont été évalués et notés à plusieurs reprises, en fonction des participants. Suite à l’étude, les résultats ont été publiés ce Lundi par l’équipe de chercheurs :
Une dose orale unique de 800 mg de cannabidiol (CBD) a réduit l’attrait et la réponse aux signaux de cigarette, par rapport au placebo, après une abstinence de cigarette durant la nuit chez les fumeurs dépendants. Le CBD n’a pas influencé l’envie de fumer ni le sevrage du tabac, et n’a pas provoqué d’effet secondaire
En effet, d’après l’étude, lorsque les participants ont reçu un placebo, leur abstinence tabagique a augmenté leur envie et leur attrait pour la nicotine, par rapport à la satiété (en se couchant en ayant consommé de la nicotine). Ceci amène donc à penser que le placebo, à savoir l’ingestion d’un produit nul, à amené l’individu à avoir un certain attrait et une certaine envie pour la nicotine, pendant son sommeil, après son abstinence. CBD et tabac : nouvelle étude A contrario, le CBD à crée l’effet inverse : après une abstinence de nicotine, l’attrait et l’envie de nicotine n’ont pas augmenté pendant la nuit, à contrario de la même expérience utilisant cette fois un placebo.. Ainsi, les signaux de réponse étaient les mêmes, comme si le participant était dans un état de satiété ( comme si il avait consommé de la nicotine avant de dormir). En effet, comparé au placebo, le CBD à fortement réduit l’attrait du participant à la nicotine, même après une abstinence, (ce qu’on peut appeller le Craving), et à également diminué la pression artérielle des participants assujettis. Comme nous l’expliquions déjà grâce à de nombreuses études à disposition, le CBD semble être un outil naturel très intéressant pour aider à la désaddiction.  Comme nous l’écrivions dans cet article, le Cannabidiol semble avoir un avenir prometteur dans ce domaine, qu’il touche le tabac, l’alcool, ou encore les drogues dures et autres médicaments. Article rédigé par l’équipe HEXAGONE VERT    
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-20% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

odio Phasellus diam Donec Praesent Sed