2ème analyse du contenu des produits CBD en Europe

2ème analyse du contenu des produits CBD en Europe

Hexagone Vert en parlait déjà il y’a quelques mois, plusieurs études sur les produits CBD européens ont été publiées. La première réalisée par l’International Cannabis and Cannabinoids Institute (ICCI) de Prague est disponible en cliquant sur ce lien, mais également sur ce lien. Par la suite, ARGE CANNA, fondation autrichienne, avait proposé deux analyses différentes sur plusieurs produits au CBD disponibles en Europe : la première ici, et la seconde, ici. Cette semaine, l’ICCI à mis en ligne une nouvelle analyse sur le sujet : 2ème analyse du contenu des produits CBD en Europe.

[Prague, 21 novembre 2018] L’Institut international du cannabis et des cannabinoïdes (ICCI) a réalisé le deuxième test indépendant de l’histoire de la qualité des CBD cannabinoïdes disponibles à la vente au détail (CBD – cannabidiol, une substance non psychotrope dans le cannabis), a saovir des huiles de CBD réalisées à partir de cannabis thérapeutique.

Les résultats ont prouvé la nécessité de ce test indépendant (utilisant des méthodes accréditées selon ISO 17025) et d’une plus grande sensibilisation du public. ICCI a réalisé l’évaluation en coopération avec le premier laboratoire européen certifié par le programme PFC, opérant au département d’analyse des aliments et de nutrition de l’université de chimie et de technologie de Prague (VŠCHT).

L’équipe dirigée par la professeure Jana Hajšlová a testé 35 huiles contenant la substance biologiquement active non psychotrope extraite du cannabis CBD (cannabidiol) achetée dans un magasin de vente au détail. Ce fut la deuxième évaluation de ce type. Le public tchèque a été informé des résultats de la première évaluation en avril 2017. À cette date, 29 huiles ont été évaluées, dont seulement 9 sont « restées » sur le marché. Cela montre la nature dynamique du secteur et l’intérêt des nouveaux investisseurs et producteurs

« Nous nous sommes intéressés à la qualité et à l’authenticité des huiles usées et au contenu éventuel de contaminants environnementaux – les hydrocarbures aromatiques polycycliques (UPA), pour lesquels des limites maximales ont été ancrées dans la législation sur la protection de la santé de leurs consommateurs. Les UPA peuvent s’accumuler dans les huiles pour diverses raisons, résultant le plus souvent de procédures de séchage incorrectes en raison de la contamination par les gaz de combustion. Cela peut impliquer des composants de la fumée pendant le séchage – des produits de combustion incomplets « , explique le professeur Hajšlová en expliquant le point clé. Pavel Kubů, directeur général d’ICCI, a ajouté: « Parmi les huiles de CBD, nous avons également examiné la conformité d’un contenu déterminé de CBD avec les valeurs déclarées du producteur et le contenu potentiel en THC (tétrahydrocannabinol – la principale substance psychotrope dans la marijuana).  

Une teneur excessive en THC dans le sang après l’utilisation d’huiles de CBD représente trop souvent des risques inattendus pour les clients. Le THC est une autre substance active du cannabis, mais il est psychoactif par opposition au CBD. Même des quantités relativement faibles peuvent provoquer des changements de perception chez les individus les plus sensibles, ce qui peut menacer leur capacité à conduire et à prendre des décisions en général, en particulier s’ils ne sont pas conscients des possibilités de subir l’influence de leur psyché sur une substance externe.

Un autre problème peut être lié au contrôle positif du THC par les conducteurs lors des contrôles routiers, ce qui peut entraîner à tout le moins une perte de leurs privilèges de conduite, du moins temporairement. De manière générale: toute substance psychoactive présente inconsciemment dans son corps est toujours un problème. Il est donc important que les clients soient informés de manière précise et honnête sur le contenu en THC directement sur l’emballage du produit.

« Les gens ne savent pas qu’ils ont dans leur corps une substance strictement contrôlée et peuvent donc rencontrer des problèmes non seulement lors d’accidents de la route, mais aussi dans les relations de travail », souligne Pavel Kubu. Sur les 35 échantillons testés, 9 avaient un niveau de THC impliquant un risque.

Pour un étiquetage correct sur les emballages, la situation était plus compliquée: dix échantillons remplissaient les exigences concernant la teneur en THC. Trente échantillons remplissaient les exigences concernant le contenu de la CDB.

Sur les 9 échantillons ayant réussi l’évaluation précédente, 4 ne satisfaisaient pas à la déclaration du taux de CDB. Après avoir consulté ICCI, ils ont tous apporté des améliorations. Cela montre l’importance non seulement des tests indépendants, mais aussi de l’éducation des producteurs. Contrairement à l’évaluation précédente, l’interprétation actuelle de l’EFSA a été appliquée – à savoir combien de THC une personne peut-elle prendre quotidiennement sans risque. Vingt échantillons étaient conformes à la limite de 1 microgramme par kilogramme de poids corporel.

Steph Sherer, directeur de l’innovation chez ICCI, a souligné l’importance d’une évaluation complexe pour que les produits soient conformes aux exigences qualitatives de la catégorie de produits concernée.

« ICCI n’est pas un régulateur. Nous offrons des données et des informations publiques; nous sommes soucieux de fournir aux consommateurs un service et leur sécurité. Nous nous attachons par ailleurs à accroître la qualité de l’offre de l’industrie du cannabis, qui s’est considérablement accrue  Au cours des dernières années, nous avons contacté tous les fabricants de produits testés, nous leur avons communiqué les résultats obtenus et nous leur avons offert son aide pour contrôler la sécurité et augmenter la qualité du produit. La liste de ces produits respectant les limites valables pour les compléments alimentaires sera: accessible à tous les consommateurs sur le site Web PFC International Des informations seront fournies aux membres des organisations de patients associées à l’association internationale IMCPC, par le biais de la société KOPAC, concernant la qualité de l’huile spécifique qu’ils utilisent. ceux testés, et si oui, avec quels résultats « , ajoute Steph Sherer.

Les résultats résumés plus détaillés de la conformité des produits analysés à la qualité déclarée seront également disponibles à la même adresse.

Test précédent

Les résultats d’une étude ICCI publiée au printemps dernier ont révélé que seulement 9 des 29 huiles de CBD européennes étaient «satisfaisantes» lorsqu’elles étaient testées pour les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) – classés comme cancérogènes. À l’époque, le groupe basé à Prague avait publié un «Avertissement à l’intention des consommateurs de CBD et d’huiles de cannabis vendues sur le marché de l’UE».

Seulement 9 de ceux identifiés comme «satisfaisants» lors de cette première série d’essais sont restés sur le marché. Sur ces 9 échantillons, 4 ne remplissaient pas la déclaration de la CDB. Après avoir consulté ICCI, ils ont tous apporté des améliorations, a noté l’Institut, reflétant non seulement l’importance des tests indépendants, mais également la nécessité d’éduquer les producteurs.

La société ICCI basée à Prague propose des informations publiques destinées à assurer la sécurité des consommateurs. Il s’agit d’un effort conjoint des organisations de patients, des sociétés scientifiques tchèques et de la société d’investissement américaine Dioscorides Global Holdings. L’Institut collabore avec l’Université de chimie et de technologie de Prague, l’Université Charles, l’Université technique tchèque, l’Université tchèque des sciences de la vie (Prague), l’Université Masaryk et l’Université Mendel de Brno, l’Université Palacký à Olomouc; et Université hébraïque de Jérusalem.

Documentation photographique des huiles répondant à tous les paramètres testés: Télécharger Powerpoint

Huiles CBD, deuxième série d’échantillons: Télécharger le PDF

Huiles de CBD comparant des échantillons identiques des deux séries de tests: Télécharger le  PDF

Article source : https://www.icci.science/en/article/news/press-cbd-cannabis-oil-produces-improving-risk-consumers-remain/

Traduction réalisée par Hexagone Vert

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code « bienvenue »

Donec et, mattis velit, id, commodo nunc consequat. risus. ante. sit