Le passé, le présent et l’avenir de l’utilisation du CBD comme bienfait

Le passé, le présent et l'avenir du CDB

Gooey Rabinski est un écrivain et photographe indépendant basé dans le comté de Humboldt, en Californie, qui a écrit pour High Times, Cannabis Culture et Whaxy. Il tweete de @GooeyRabinski. Nous vous présentons ici son article ‘ Le passé, le présent et l’avenir du CDB comme bienfait’.

Le passé, le présent et l'avenir du CDB

Nous le remercions du fond du cœur pour nous avoir donné l’autorisation de traduire et partager ce super article sur le CBD, destiné à MERRY JANE.

Le passé, le présent et l’avenir du CDB comme bienfait

Des recherches récentes suggèrent que le Cannabidiol pourrait être utilisé pour traiter encore plus de maladies, de troubles psychologiques et de problèmes corporels que prévu. 

Jeudi 27 avril 2017 par Gooey Rabinski 

L’huile de Cannabidiol, plus connue sous le nom de CBD, est maintenant légale dans plus d’une douzaine d’États américains. L’acceptation de cette molécule médicinale (qui s’appelle techniquement un cannabinoïde) a suscité beaucoup d’attention des médias, y compris ici sur MERRY JANE. Ceux qui recherchent des alternatives aux traitements pharmaceutiques traditionnels – dont beaucoup ont des effets secondaires négatifs graves ou délivrent peu de soulagement – expérimentent en plus grand nombre le CBD.  Malheureusement, il existe une grande confusion chez les patients et les profanes concernant les propriétés médicales des divers composants du chanvre et du cannabis, y compris le CBD.

Hier, nous avons publié un article sur les chercheurs en Israël qui expérimentent le CBD en tant que traitement pour les enfants atteints d’autisme. Jusqu’à présent, les premiers résultats ont été positifs. Mais pour ceux qui ne connaissent pas le CBD et comment cela affecte le corps humain, nous avons mis au point un cours de recyclage sur le composé.  Ci-dessous, nous décrivons non seulement l’histoire du CBD comme une panacée pour une variété de maladies, mais aussi des recherches récentes qui suggèrent que le Cannabidiol pourrait être utilisé pour traiter encore plus de maladies, de troubles psychologiques et de problèmes corporels.

Le passé, le présent et l'avenir du CDB

CBD: dans le chanvre et le cannabis 

Comprendre la disponibilité de CBD dans le chanvre et le cannabis implique évidemment une compréhension solide de la part du lecteur concernant la différence entre ces deux plantes.

En ce qui concerne leur relation, le chanvre et le cannabis sont les mêmes espèces, le cannabis sativa. Pour être considérée comme du chanvre, une plante ne doit pas contenir plus de 0,3% de tétrahydrocannabinol ou de THC. Le THC est l’infâme cousin cannabinoïde du CBD qui transmet la plupart des effets psychoactifs et euphoriques (le «high») du cannabis.

Ainsi, le chanvre peut être considéré simplement comme une version «à faible teneur en THC» de la plante de cannabis. Cette variété de l’herbe est parfois appelée «chanvre industriel», car il est souvent utilisé pour fabriquer des vêtements, de la corde et de l’huile de graines de chanvre. Lorsque le chanvre et les plantes de cannabis sont jeunes (au stade végétatif pré-floraison), ils sont indiscernables. Ce n’est qu’après que les plantes commencent à fleurir qu’elles présentent des caractéristiques indicatives de la présence ou de l’absence de THC.

Cependant, tout comme les humains élèvent des chevaux et des chiens, il en va de même pour les communautés actives d’éleveurs de cannabis et de chanvre dans le monde entier. Ainsi, de nombreuses “souches” ou variétés de cannabis et de chanvre existent et sont couramment cultivées. Mara Gordon, directrice de Zelda Therapeutics à Bodega Bay, en Californie, a déclaré à MERRY JANE qu’elle estime que plus de 6000 souches de cannabis sont disponibles sur les marchés légaux et noirs.

Chacune de ces souches contient un équilibre unique et délicat de jusqu’à 111 cannabinoïdes (ce qui a été découvert à ce jour, bien que d’autres soient trouvés chaque année). Tout comme les humains expriment leur patrimoine génétique avec différentes couleurs pour les yeux et les cheveux, les souches individuelles de cannabis et de chanvre offrent différents niveaux de cannabinoïdes comme le CBD. Ainsi, une souche de chanvre peut contenir des niveaux très élevés de CBD, tandis que d’autres offrent relativement peu.

Parce que le CBD est une molécule avec des caractéristiques précises, son efficacité médicale n’est pas dictée par sa source. De nombreux consommateurs recherchent la CBD dérivée du chanvre industriel simplement pour des raisons légales ou parce qu’ils veulent s’assurer qu’ils évitent les effets psychoactifs du THC. Selon Franjo Grotenhermen à l’Association internationale des médicaments cannabinoïdes, “CBD est CBD. Le corps humain ne se soucie pas d’où vient la molécule. “

Le passé, le présent et l'avenir du CDB

L’ histoire du CBD comme médecine 

Le CBD est un médicament de plus en plus populaire recherché par les consommateurs pour le traitement des maladies mineures et majeures. Cependant, les propriétés médicales du chanvre et du cannabis sont connues depuis des milliers d’années. Il y a plus de 5000 ans, les médecins chinois ont prescrit des teintures et des topiques pour un large éventail de maladies. Au 19ème siècle – avant l’avènement de la prohibition de la marijuana en 1937 – les teintures de cannabis étaient un spectacle commun sur les étagères des pharmacies et des pharmacies à travers les États-Unis. 

Alors que les normes modernes de brut, les teintures de cannabis médical ont été généralement produites en utilisant un solvant d’alcool pour enlever le médicament résineux des fleurs de la plante. Bien que les médecins et les patients, il y a 100 ans, ne connaissaient pas la science moléculaire de leurs médicaments de confiance, ce sont principalement les cannabinoïdes CBD et THC qui leur apportaient leur soulagement.

CDB et le corps 

Le CBD est unique parmi les dizaines de cannabinoïdes couramment trouvés dans le cannabis. Pour bien comprendre son pouvoir, cependant, il faut d’abord acquérir une connaissance élémentaire de la façon dont ces cannabinoïdes interagissent avec le corps humain pour fournir une efficacité médicale.

Tous les mammifères, y compris les humains, disposent d’un système endocannabinoïde, parfois appelé ECS. L’ECS est caractérisée par différents types de récepteurs (parfois appelés sites récepteurs) conçus spécifiquement pour se lier avec des cannabinoïdes particuliers. L’ECS est composé de deux principaux types de récepteurs, CB1 et CB2. Les récepteurs CB1 sont présents dans tout le cerveau et le système nerveux central, tandis que les récepteurs CB2 sont dispersés dans tout le corps dans les organes et les tissus liés au système immunitaire.

Le CBD a ce qu’on appelle une affinité de liaison élevée avec les récepteurs CB2 du système immunitaire. Cela signifie que les récepteurs CB2 du corps sont à l’affût, espérant que certaines molécules du CBD puissent flotter et se lier avec elles de façon optimale. (D’autres cannabinoïdes se lient également avec les récepteurs CB2, mais avec une affinité plus faible et, par conséquent, une puissance et des avantages médicaux réduits.)

Le passé, le présent et l'avenir du CDB

Le CBD en panacée 

En plus de son pouvoir de tuer les tumeurs cancéreuses, de réduire la douleur et l’inflammation et de diminuer l’activité épileptique, le CBD stimule également la croissance et la guérison des os. Il se joint à d’autres cannabinoïdes médicinaux, comme le CBC (cannabichromène) et le CBN (cannabinol), en agissant comme un somnifère puissant dans le traitement de l’insomnie.

L’huile de CBD – dérivée du chanvre ou du cannabis – est un traitement de plus en plus populaire pour les personnes souffrant d’épilepsie. Souvent, les médicaments pharmaceutiques traditionnels sont inefficaces pour aider à réduire le nombre de saisies subies par ces patients. Cependant, lorsque le CBD est administré, de nombreux patients épileptiques subissent une réduction du nombre de leurs crises.

L’huile de CBD est une thérapie populaire pour les personnes souffrant d’épilepsie chez les enfants et les adultes parce que beaucoup d’entre eux ne trouvent aucun soulagement quelconque dans les médicaments pharmaceutiques traditionnels. Plusieurs États américains, y compris l’Alabama, la Floride et le Texas, ont adopté des lois sur le CBD qui autorisent un ensemble limité de conditions – parfois seulement l’épilepsie – à se qualifier pour l’utilisation de cette huile non psychoactive.

Certains cas anecdotiques ont révélé que les huiles contenant uniquement du CBD peuvent diminuer les crises chez certains enfants épileptiques d’une centaine ou plus par jour à seulement un couple par mois. Pour les malades, le CBD est parfois la clé du soulagement et de la différence entre des jours criblés de crises violentes et débilitantes et une vie productive et heureuse.

Il a été prouvé que le CBD est efficace dans le traitement d’une grande variété d’autres affections, allant des nausées et des vomissements aux troubles psychotiques et à la dépression. Ce puissant cannabinoïde affiche l’efficacité médicale suivante:

  • Antiémétique: Réduit les nausées et les vomissements
  • Anticonvulsivant: Réduit l’activité de saisie
  • Antipsychotique: traite les troubles psychotiques
  • Antiinflammatoire: Combat les troubles inflammatoires
  • Antioxydant: Combat les troubles neurodégénératifs
  • Anti-tumoral / Anti-cancer: Réduit la taille / tue les cellules cancéreuses
  • Anxiolytique / antidépresseur: Combat l’anxiété et la dépression

Le passé, le présent et l'avenir du CDB

Etudes de recherche sur le CDB 

Une multitude d’études de recherche ont prouvé l’efficacité du CBD pour une grande variété de maladies et d’affections. Les deux propriétés les plus puissantes du CBD sont sa capacité à impacter le cancer et son rôle puissant dans la réduction de l’inflammation systémique (le rendant particulièrement utile pour les personnes atteintes d’affections telles que l’arthrite, la bursite et la fibromyalgie).

Une étude de recherche publiée en 2014 dans la revue PLOS One a révélé que le CBD peut être utile pour réduire les dommages résultant de la dégénérescence discale intervertébrale. L’étude a montré que les animaux ayant reçu de fortes doses de CBD présentaient une réduction de la dégénérescence discale dans les deux jours suivant le début du traitement.

“Considérant que le cannabidiol présente un profil extrêmement sûr et est actuellement utilisé cliniquement, ces résultats suggèrent que ce composé pourrait être utile dans le traitement de la dégénérescence discale intervertébrale“, ont conclu les chercheurs.

L’épilepsie est une affection neurologique caractérisée par des centaines de crises violentes par jour. Environ 30% des patients atteints d’épilepsie ne trouvent aucun soulagement par rapport aux médicaments et traitements pharmaceutiques traditionnels. Cela équivaut à plus de 100 000 enfants aux États-Unis seulement. Souvent, ces patients résistants au traitement trouvent une efficacité dans le CBD. 

Un essai clinique de 2013 impliquant 27 sujets humains atteints du syndrome de Dravet, une forme sévère d’épilepsie infantile, a révélé une efficacité significative et une réduction des crises quotidiennes chez les sujets recevant un médicament à base de CBD. Les participants avaient en moyenne 10,5 ans.

L’étude a montré que la réduction moyenne de la fréquence des crises était de 52%. Chez plus de la moitié des sujets (56%), la fréquence des crises a été réduite de plus de 50%. Selon les chercheurs, “33% des participants atteints du syndrome de Dravet étaient sans crise à la fin de l’essai de 12 semaines.” 

Le trouble d’anxiété sociale se manifeste par une peur intense ressentie par les victimes dans certaines situations sociales. Malheureusement, cette peur peut être si grave qu’elle altère la capacité de travailler et peut interférer avec le fonctionnement de routine. Le trouble d’anxiété sociale est la forme la plus courante d’anxiété et affecte 12 pour cent des Américains (près de 40 millions de personnes). 

Une étude de recherche 2011 impliquant des sujets humains a été menée au Brésil et publiée dans le Journal of Psychopharmacology. Il a révélé que le CBD peut être utile dans le traitement du trouble d’anxiété sociale. Cette étude a également montré que le CBD augmente le flux sanguin cérébral, ce qui signifie qu’il agit comme anxiolytique (anti-anxiété) dans les régions du cerveau qui contrôlent les émotions.

“Ces résultats suggèrent que le CBD réduit l’anxiété dans le trouble d’anxiété sociale et que cela est lié à ses effets sur l’activité dans les zones cérébrales limbiques et paralimbiques”, ont conclu les chercheurs.

L’avenir du CDB 

Avec 16 États ayant légalisé l’huile de CBD, les patients et ceux qui recherchent la santé et le bien-être expérimentent en nombre croissant avec ce cannabinoïde. Cependant, la résistance récente des forces de l’ordre locales et fédérales (y compris la Drug Enforcement Agency) a laissé certains patients se demander s’ils sont légaux. En 2016 et 2017, de multiples raids ont été menés dans des magasins vendant de l’huile de CBD au Kentucky, au Wisconsin, en Virginie occidentale et au Massachusetts.

Jusqu’à ce que ces raids se terminent et qu’un message clair de la légalité du CDB soit atteint à Washington, D.C., les patients se demanderont si l’huile de CBD non psychoactive qu’ils consomment est autorisée par la loi. Indépendamment de son statut juridique, cependant, le CDB continuera d’être adoptée par des millions de patients et de consommateurs à la recherche d’une alternative naturelle et saine aux médicaments pharmaceutiques.

Article traduit par l’équipe du blog d’Hexagone Vert avec l’aimable autorisation de son auteur. Reproduction et diffusion interdite

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

venenatis libero eget tristique mattis fringilla ut neque. libero nec