L’UFC annonce qu’il ne sanctionnera plus les combattants pour usage de cannabis

cannabis ufc

L’UFC commence 2021 avec un changement de politique majeur : le cannabis et plus particulièrement le THC ne sera plus une substance interdite pour les combattants en contrat dans la plus grosse organisation de MMA du monde, l’UFC.

Après le CBD, le THC est enfin autorisé

En effet, ce Jeudi, l’UFC a déclaré qu’il ne compterait plus les tests positifs pour le THC, l’ingrédient psychotrope présent dans le cannabis – comme une violation de sa politique antidopage, à moins qu’un combattant ne l’utilise dans l’intention d’améliorer les performances, selon Greg Beacham du Associated Press.

Les autres cannabinoïdes issus du cannabis ne sont plus interdits, bien que les combattants de l’UFC soient toujours tenus de se conformer à toute politique en matière de drogue établie par les commissions sportives nationales ou les organes directeurs internationaux supervisant leurs combats.

“L’essentiel est qu’en ce qui concerne la marijuana, nous nous soucions de ce qu’un athlète a consommé le jour d’un combat, pas des jours ou des semaines avant un combat, ce qui a souvent été le cas dans nos cas de THC positifs historiques”, a déclaré le vice-président senior de l’UFC,  de la santé et de la performance des athlètes, Jeff Novitzky.

Les athlètes ne seront pas autorisés à se battre sous l’influence, et cette décision vient comme un clin d’œil aux bienfaits alternatifs de la substance pour la santé, selon Novitzky.

cbd cannabis MMA

Ne plus punir les athlètes pour l’utilisation du cannabis hors combat

“Ces règles modifiées visent à [responsabiliser les tricheurs] et à continuer de nous concentrer sur la prévention de la triche intentionnelle et de ne pas punir inutilement les athlètes pour des comportements qui n’ont pas d’impact sur l’équité ou la sécurité de la compétition”, a déclaré Travis, PDG de l’Agence américaine antidopage Tygart.

Selon Beacham, l’UFC espère voir les commissions d’État également réduire les sanctions et assouplir leurs règles pour l’utilisation de la marijuana étant donné l’acceptation croissante de l’utilisation récréative.

Dans l’un des cas les plus médiatisés, le combattant Nick Diaz a été suspendu pendant cinq ans par la Nevada Athletic Commission après avoir été testé positif à la marijuana à la suite d’un combat à l’UFC 183 en janvier 2015. C’était sa troisième violation au Nevada.

Sa suspension a été réduite à 18 mois et son amende de 65 000 $ à 100 000 $. Il n’est pas revenu sur le ring depuis six ans.

En 2020, la Nevada Athletic Commission a abaissé son délai de suspension potentiel pour la consommation de marijuana à six mois.

Depuis déjà 2013, Hexagone Vert soutient les combattants de MMA en leur fournissant du CBD pendant leur préparation. Parmi eux, AMIN AYOUB, actuel champion Lightweight du BRAVE, mais également de nombreux professionnels ou amateurs du monde du MMA et d’autres sports.

CBD et sport : les athlètes remplacent l'ibuprofène et les opioïdes
Amin AYOUB, combattant professionnel français de MMA,

Retrouvez toutes notre équipes de sportifs Hexagone Vert sur notre page :

HEXAGONE VERT SPORT FAMILY

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bestseller
Rupture de stock

56.99159.99

108.99309.99

119.95


Paiement sécurisé par MoneyTigo ™
Praesent dictum tristique dapibus amet, fringilla Aenean elit. id