Lettre ouverte à Rick Simpson sur le traitement du cancer par le cannabis médical

Lettre ouverte à Rick Simpson ur le traitement du cancer par le cannabis médical

Franjo Grotenhermen, M.D., né en 1957, a étudié la médecine à l’Université de Cologne.

Il dirige une pratique médicale, principalement consacrée à l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes.

Le Dr Grotenhermen est le fondateur et le président de l’Association allemande pour le cannabis en médecine (ACM), fondateur et directeur exécutif de l’Association internationale des médicaments cannabinoïdes (IACM) et président de la Déclaration médicale sur le cannabis. (MCD). Il est le rédacteur en chef du Bulletin de l’IACM, publié deux fois par semaine en plusieurs langues et éditeur du journal en ligne CANNABINOIDS, publié sur le site web de l’IACM.

Il est directeur de l’Institut nova basé près de Cologne et auteur de nombreux articles, livres et chapitres de livres sur le potentiel thérapeutique, la pharmacologie et la toxicologie des cannabinoïdes.

Il a voulu écrire un lettre ouverte à Rick Simpson, connu pour avoir promu l’huile “de Rick Simpson”, qui est une huile FECO ( Full Extraction Cannabis Oil ) pour lutter contre le cancer.

«Cher Rick Simpson,

Vous êtes probablement la personnalité la plus connue en ce qui concerne l’usage médical du cannabis par les patients atteints de cancer. Beaucoup de personnes désespérées, souffrant du cancer et d’autres maladies sérieuses, mettent leur confiance en vous et placent beaucoup d’espoir dans vos conseils.

Vous êtes conscient de cette responsabilité lorsque vous écrivez dans votre livre, Rick Simpson Oil – La réponse de la nature au cancer: «Je pense que quiconque m’inclut, s’il est placé dans une position de confiance publique, devrait s’attendre à avoir ses activités de très près »(Pos.2258, Kindle). Je conclus cependant que vous n’avez pas pris les mesures appropriées à la hauteur de cette grande responsabilité. J’espère que dans le futur, vous pourrez faire mieux.

Je partage votre point de vue lorsque vous écrivez: «Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, c’est notre surveillance et notre responsabilité sacrée de voir que l’humanité survivra et prospérera. Les médecins commenceront à suivre le serment d’Hippocrate et les gouvernements commenceront à travailler pour le plus grand bien du peuple. C’est la seule voie que nous pouvons suivre qui ait un sens et, si elle est ignorée, la destruction de la race humaine peut être le seul résultat »(Pos 2517, Kindle). Et vous continuez: “Ma mission est simplement de fournir la vérité à tout le monde, afin que nous puissions ensemble apporter des changements” (Pos.3660, Kindle).

Mais je dois dire que vous ne tenez pas compte de nombreux faits importants – au détriment des gens. Vous admettez que vous n’êtes «pas médecin» et que vous n’avez «pas les qualifications nécessaires pour en devenir un» (pos.1485, Kindle), mais vous prenez la liberté d’exagérer des promesses de guérison qui ne résistent pas à un examen factuel.

Je veux clarifier ce que l’on pourrait interpréter comme critique trop sévère, cependant, est inévitable, par six exemples:

Manque de connaissances

Vous écrivez: “Décarboxylation se produit lorsque les molécules dans l’huile ont été tournés à la position delta 9 avec l’utilisation de la chaleur, de sorte qu’ils deviennent plus actifs et médicinal,” (Pos.717, Kindle).

C’est un fait, cependant, avant la décarboxylation, la substance est déjà delta-9-THC. En ce qui concerne la double liaison correspondante dans la molécule de THC, rien ne change à travers le processus. Décarboxylation signifie l’élimination du dioxyde de carbone. Cette réaction convertit l’acide THC (THCA) présent naturellement dans la plante en THC phénolique qui est responsable de la plupart des effets thérapeutiques du delta-9-THC. J’ai lu sur votre site Web que vous encouragez à inclure les aliments à base de plantes dans l’alimentation, affirmant que les protéines contenues dans les plantes possèdent également des propriétés anti-cancer. Cependant, ce ne sont pas les protéines, mais les composés phytochimiques, tels que les flavonoïdes, qui peuvent posséder de telles propriétés.

Les croyances erronées

Vous écrivez: «Je pense qu’il est avantageux pour le patient que l’huile soit administrée aussi près que possible d’une tumeur ou de tout ce qui est traité. Par conséquent, si vous avez des problèmes intestinaux, les suppositoires fonctionneraient probablement mieux, mais si vous avez quelque chose comme un cancer de la gorge ou de l’estomac, etc., je ingérerais l’huile par la bouche »(Pos 1012, Kindle).

La vérité est que, même dans les cas de carcinomes abdominaux, les cannabinoïdes atteignent le cancer par le système circulatoire du corps. On devrait connaître certains médicaments de base, afin de ne pas s’appuyer sur des croyances, car elles peuvent s’avérer erronées.

Confondre la quantité et la concentration

Vous écrivez: «En volume, il serait impossible qu’une teinture de chanvre soit aussi puissante qu’une huile pure. Un patient peut ingérer ses doses mélangées avec de l’alcool, mais à quoi bon prendre ce médicament avec de l’alcool fait-il le patient? “(Pos 1043, Kindle).

La vérité est qu’une huile de cannabis diluée contenant 5% de THC, ingérée par voie orale, a un effet pharmaceutique identique à celui d’un extrait de cannabis ou d’une huile de cannabis avec une teneur en THC de 50%. C’est parce que l’effet n’est pas basé sur la concentration; il est basé sur le montant absolu. Un millilitre d’extrait de cannabis à 50% contient la même quantité de THCmillilitres de 5% d’extrait, soit exactement 500 milligrammes de THC. Ce n’est que lorsqu’elle est appliquée à l’extérieur que la concentration joue un rôle.

Données manquantes

Vous écrivez: «En moyenne, il y a environ une personne sur dix qui dira librement au monde ce qui l’a guéri, mais la majorité des patients ont tendance à rester plus ou moins calmes … Comme la plupart des gens ne se présentent pas, cela rend mes tâches cela sera beaucoup plus difficile et beaucoup continueront à mourir parce que ceux qui ont utilisé ces extraits refusent de discuter de ce dont ils ont été témoins »(Pos 1192, Kindle). Et plus loin, “Depuis 2003, j’ai fourni ces extraits à environ 5000 personnes qui souffraient de tous types de problèmes médicaux. Beaucoup de ces patients avaient plusieurs problèmes médicaux qui avaient besoin d’attention, mais la plupart ont été maîtrisés ou guéris avec l’utilisation de cette huile »(Pos 1377, Kindle).

Vous écrivez vous-même que seulement environ un patient sur dix traité par vous offre des commentaires sur le succès du traitement, et vous vous plaignez que vous n’entendez pas la plupart d’entre eux. Malgré cela, vous affirmez sans aucun doute que tous les patients atteints de cancer, même ceux dont vous n’avez jamais entendu parler, ont été guéris par l’utilisation de l’huile de cannabis. Les allégations fondées sur de telles données limitées deviennent complètement absurdes par rapport au fait que, selon la classification, il existe entre 100 et 1 000 types de cancer.

Fixation THC

Vous écrivez cela: «Je recommande toujours des huiles de haute qualité à usage interne dans le traitement de maladies graves. Un extrait de haute qualité devrait contenir des niveaux de THC de l’ordre de 80-90% et produire un effet extrêmement sédatif, mais euphorique lorsqu’il est ingéré. Plus la qualité de l’huile est élevée, plus ses effets curatifs seront prononcés »(Pos 368, Kindle).

La vérité est que, outre le THC, d’autres cannabinoïdes possèdent des propriétés anticancéreuses – en particulier, le CBD (cannabidiol). Il y a des indications que dans certains types de tumeurs, le CBD peut jouer un rôle plus important que le THC. De plus, il y a de fortes indications qu’une combinaison de THC et de CBD est plus efficace que le THC seul, en ce qui concerne au moins certains types de cancer. Entre autres facteurs, cela peut être d’une grande importance lorsque le THC est insuffisamment toléré et que des doses plus élevées sont hors de question. Dans de tels cas, un traitement avec des doses élevées de CBD peut être tenté. Vous avez développé votre théorie il y a 15 ans quand le CBD n’était pas encore au point. Cependant, notre connaissance de l’efficacité du cannabis entier et des cannabinoïdes dans le traitement du cancer est de nature préliminaire. Et nous devons toujours prendre en compte de nouvelles données, en offrant à nos patients les conseils et les traitements les plus récents possibles.

Avertissement contre les thérapies efficaces

Vous écrivez: «Malheureusement, beaucoup de gens qui viennent chez moi ont été gravement endommagés par le système médical avec leur chimio et leurs radiations, etc. Les dommages causés par de tels traitements ont un effet durable chez les personnes qui ont souffert de ces soi-disant traitements. guérir. Mais ne désespérez pas, car même si vous avez été gravement endommagé, cette huile a encore un taux de réussite de 70 à 80% »(Pos 970, Kindle).

Maintenant, j’arrive à un problème très sérieux. Vous recommandez que tous les patients atteints de cancer évitent les traitements standards parce que la radiothérapie et la chimiothérapie causent des dommages. Au lieu de cela, tous les patients pourraient être guéris avec votre huile de cannabis. Nous ne connaissons pas le taux de réussite réel de votre huile de cannabis, et vous ne pouvez pas le savoir non plus parce que vous avez eu trop peu de retours de vos clients. Mais nous connaissons les taux de succès des thérapies standard. En Allemagne, sur les 500 000 individus diagnostiqués chaque année, 280 000 sont guéris. Cela ressort à environ 55%. Pas plus tard qu’en 1980, les deux tiers de tous les patients atteints de cancer ont succombé à leur maladie.

Si le taux de guérison des traitements standard continue d’augmenter et que le taux de guérison des personnes traitées au cannabis demeure inconnu, combien de patients sont morts inutilement, suivant votre conseil?

Et combien de patients, qui auraient pu être guéris, s’ils avaient reçu une combinaison de cannabinoïdes et de thérapies conventionnelles, auraient pu survivre s’ils n’avaient pas seulement compté sur le cannabis?

Que vous présentiez mal les choses en ne comprenant pas la chimie, la physiologie et la médecine n’est pas ce que je retiens contre vous. On n’a pas nécessairement besoin de comprendre tous les détails. Cependant, il s’agit d’une question de vie ou de mort, et d’un problème si grave, que vous devez être accusé de ne pas être à la hauteur de vos responsabilités et donc de vos propres aspirations.

C’est sur le bien-être des individus qui se tournent vers nous. Ils ont droit aux meilleures informations possibles et les plus récentes, ainsi que les meilleurs conseils possibles. Quand il s’agit d’un traitement médical, surtout lorsqu’il est confronté à une maladie grave, il ne suffit pas de traiter les patients en se fondant sur de bonnes intentions et en présentant avec véhémence une conviction.

Je suis convaincu que votre réputation auprès des supporters s’améliorerait si vous pouviez réviser et mettre à jour vos conseils. Je suis convaincu que les traitements au cannabis et aux cannabinoïdes sont utiles dans le traitement du cancer. Laissez-nous aborder leur potentiel avec beaucoup de soin et de conscience!

Votre sincèrement,

Franjo Grotenhermen »

Extrait du livre: «Grotenhermen F. Cannabis gegen Krebs: Der Stand der Wissenschaft und Praktische Folgerungen für die Therapie» [Le cannabis contre le cancer: l’état de la science et conclusions pratiques pour le traitement]. Solothurn, Suisse: Nachtschatten Verlag, 2017. Préface du Dr Burkhard Hinz, Directeur de l’Institut de Pharmacologie et de Toxicologie, Université de Rostock, Allemagne.

Website: http://www.nachtschattenverlag.ch/products/product_1624.html

Article traduit par CBD FRANCE le blog d’information d’Hexagone Vert

4 Commentaires sur “Lettre ouverte à Rick Simpson sur le traitement du cancer par le cannabis médical

  1. Tristan Albouys says:

    Ne contacté surtout pas le mail poster dans le commentaire précédent.
    C’ est une escroquerie.
    L’ huile de Rick n’ est malheureusement pas commercialisé .
    Dommage que des escrots ce servent du malheur des malades pour s’ enrichir.

  2. René says:

    Moi je dirais à ce Mr Franjo Grotenhermen une seule chose ” la critique est aisée, mais l’art est difficile ” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-20% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

at in mattis risus amet, ipsum Sed dolor ut commodo elit. ut