Le Professeur MECHOULAM rejoint GW PHARMA

Le Professeur MECHOULAM rejoint GW PHARMA

Le « parrain » de la science du cannabis fait équipe avec le géant britannique du cannabis, GW Pharmaceuticals, le plus grand exportateur mondial de cannabis thérapeutique : Le Professeur MECHOULAM rejoint GW PHARMA.

Parmi la masse d’informations en provenance d’Amérique du Nord alors que la légalisation est en passe de devenir une loi diffuse, le géant pharmaceutique GW Pharmaceuticals n’a pratiquement pas été représenté au Royaume-Uni, en dépit des rumeurs selon lesquelles des fermes de cannabis secrètes seraient créées au Royaume-Uni.

Il semble maintenant que GW entreprend de grands changements pour assurer sa réputation et son avenir dans le secteur en tant que leader. Pour beaucoup, cela sera un choc, mais pour d’autres qui ont suivi la façon dont l’industrie est découpée, achetée, vendue et absorbée dans un espace aussi court, cela semble tout à fait logique pour le producteur de fleur britannique.

Raphael Mechoulam est reconnu mondialement pour ses recherches sur le cannabis. Il a inventé le terme cannabinoïde. Il a été le premier à synthétiser le THC et à donner à son homologue endocannabinoïde son nom «anandamide» qui signifie «bonheur» en sanscrit.     

En vertu de l’accord signé avec Yissum, la société de développement de la recherche de l’Université hébraïque de Jérusalem, GW a acquis les droits d’un certain nombre de brevets importants sur les cannabinoïdes inventés par le professeur Mechoulam.

La société travaillera en étroite collaboration avec lui et son équipe au cours des trois prochaines années pour développer ces nouvelles opportunités dans la poursuite de ses activités scientifiques et commerciales.

Les brevets incluent des inventions relatives au cannabidiol (CBD), l’un des cannabinoïdes sur lequel la recherche de GW est axée, et aux endocannabinoïdes (cannabinoïdes trouvés dans le corps humain).

Après vingt ans dans le jeu, la recherche et le développement de préparations normalisées à base de cannabinoïdes, sans avoir à s’inquiéter de la police, GW a pu commercialiser un certain nombre de produits.

Sativex est autorisé dans le traitement de la spasticité dans la sclérose en plaques et la douleur chronique, tandis qu’Epidiolex est actuellement commercialisé à un rythme lent et parfois arrêté. Au Pays de Galles, seuls les patients atteints de sclérose en plaques semblent avoir reçu une ordonnance pour le vaporisateur buccal abîmé à l’alcool, et un grand nombre de patients ont dû se débrouiller ou devenir membre d’un club social de cannabis s’ils ne voulaient pas utiliser le système de la rue.

Au cours de l’été 2018, New Scientist a rapporté que GW Pharmaceuticals cultivait la souche Skunk # 1, qui est le vilain petit canard des médias britanniques chaque fois que le cannabis est mentionné. Bien que la puissance du cannabis de rue au Royaume-Uni ne représente en moyenne que 14% de THC, elle fait partie d’un certain nombre de souches cultivées par des sociétés de cannabis médicinal titulaires de licences.

Et si la Skunk est super puissante et dangereuse, pourquoi est-elle utilisée comme médicament?

Mais il semble que les phytocannabinoïdes pourraient ne pas être les seuls composés que GW examine actuellement.     

En collaboration avec GW, le professeur Mechoulam étudiera la pharmacologie des phytocannabinoïdes et du système cannabinoïde chez l’homme.

Il agira également en tant que consultant dans les recherches de GW sur les cannabinoïdes synthétiques (les cannabinoïdes créés au laboratoire).     

Le Dr Geoffrey Guy, président exécutif de GW, a déclaré:

« Les connaissances du professeur Mechoulam sur les cannabinoïdes sont sans égales et nous sommes ravis de construire cette relation avec lui et son équipe. Nous attendons avec impatience une collaboration passionnante et fructueuse. »

Le Professeur MECHOULAM rejoint GW PHARMA

GW Pharma a également participé activement à la création d’un nouvel organisme, le Cannabis Research Institute, dans le but de marquer davantage le territoire du cannabis.     

L’année dernière, GW a créé le Cannabinoid Research Institute (CRI) sous la direction du Dr Philip Robson. Le CRI vise à consolider la position de la société en tant que leader mondial dans le développement de médicaments à base de cannabinoïdes.

Outre le professeur Roger Pertwee, directeur de la pharmacologie de GW, le professeur Mechoulam deviendra un membre à part entière de la première équipe de recherche de GW au CRI.

Article source : https://ukcsc.co.uk/raphael-mechoulam-joins-gw-pharma-hoping-for-a-fruitful-collaboration/

Rédigé et modifé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code « bienvenue »

commodo lectus id Praesent justo efficitur. nec