Le CBD classé stupéfiant en Nouvelle Calédonie

La scène française des cannabinoïdes ne cesse de se mouvoir ces derniers temps. Entre perquisitions, interventions de différents services de l’Etat, et buzz des shop, tout évolue très vite, et les premières réponses autoritaires ne tardent plus à tomber : Le CBD classé stupéfiant en Nouvelle Calédonie.

Depuis de nombreuses années, le CBD était toléré en France et dans ses DOM-TOM comme dans ses POM (Tahiti, Nouvelle Calédonie) et ROM. Mais depuis quelques semaines, les consommateurs de CBD calédoniens ( Pays d’Outre Mer au sein de la République ), qui vas bientôt voter pour décider de son indépendance, et qui possède ses propres systèmes législatifs et financiers, ne peuvent plus en profiter.

Le 18 Avril 2018, une annexe à l’arrêté n° 2018/851-GNC du 10 Avril 208, est paru dans le journal officiel.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du document en cliquant ici.

Ainsi, la classification du CBD ( Cannabidiol ) est désormais claire sur le caillou, c’est un stupéfiant :

Le CBD classé stupéfiant en Nouvelle Calédonie

Nous avons eu confirmation par de nombreux consommateurs de la destruction de leur produit lors du passage en Douane, qui ne posait jusqu’à il y a encore quelques semaines aucun soucis (nous avons déjà été testé et validé par la Douane sur le sujet en NC ). Désormais, tout produit contenant du Cannabidiol est considéré comme stupéfiant sur le caillou du pacifique.

Nous essaierons de contacter l’administration calédonienne sur le sujet, mais pour le moment pas de retour spécifique à nos demandes. Passé inaperçue, cette classification semble inédite pour le moment.

Un grand merci à nos amis du Caillou pour leur retours, olé ti la bande !

Article rédigé par Hexagone Vert

3 Commentaires sur “Le CBD classé stupéfiant en Nouvelle Calédonie

  1. Jean Eymard says:

    Bonjour,
    Ma question s’adresse à Madame Valentine EURISOUKE responsable du secteur de la Santé.
    Je viens d’apprendre que le 18 Avril 2018, une annexe à l’arrêté n° 2018/851-GNC du 10 Avril 208, est paru dans le journal officiel.
    La classification du CBD ( Cannabidiol ) en Nouvelle-Calédonie est désormais un stupéfiant.
    Hors vous devriez savoir que le principe actif du cannabis est le THC et pas le CBD.
    De nombreux produits présentés comme contenant du CBD sont récemment apparus sur le marché français. Il s’agit essentiellement d’e-liquides pour cigarettes électroniques, de produits cosmétiques ou de gélules.
    Le CBD est un cannabinoïde de la plante de cannabis dont la configuration moléculaire est très proche de celle du THC, mais contrairement à ce dernier, le CBD ne possède aucun effet psychotrope, c’est à dire qu’il ne provoque pas de sentiment d’ivresse, de vertige ou d’euphorie, caractéristiques associés au THC et plus généralement à l’usage récréatif du cannabis.
    Le Cannabidiol CBD possède par contre de nombreuses propriétés thérapeutiques.
    Les produits contenant du CBD à consommer oralement se présentent le plus souvent sous la forme d’huile, de capsules ou de spray au CBD, ce dernier étant à utiliser sous la langue (sublingual).
    Le Cannabidiol CBD peut aussi s’utiliser sous forme de crèmes, pommades et autres cosmétiques, cette voie topique étant particulièrement efficace pour lutter contre les douleurs localisées, ou pour les problèmes cutanés tels que l’acné ou le psoriasis.
    Le CBD est utilisé contre de nombreux maux, douleurs et inflammations, anxiété et dépression, épilepsie, antipsychotique, nausées et vomissements, maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), sclérose en plaques, troubles neurologiques et neuropsychiatriques, maladie d’Alzheimer, soin des fractures, cancer, protection du foie, diabète et même les addiction aux drogues en aidant à l’arrêt du tabac, et est utile pour réduire l’accoutumance aux opiacés.
    De nombreuses études scientifiques attestent de ces bienfaits.
    Pourquoi donc l’inclure dans la liste des stupéfiants alors que cela n’est absolument pas le cas?
    Les citoyens de NC devraient avoir le droit d’accès aux soins semblables à ceux de métropole.
    Je vous demande respectueusement de bien vouloir vous renseigner plus en profondeur sur le sujet et faire en sorte que la situation concernant les produits contenant du CBD soit de nouveau libre d’accès sur le territoire comme cela été le cas avant l’annexe à l’arrêté n°2018/851- GNC du 18 Avril 2018.
    Cordialement,
    Jean EYMARD.
    P.S. Vous trouverez toutes les études et publications dans la lien ci-dessous.
    https://www.alchimiaweb.com/blogfr/proprietes-medicales-cbd/?utm_source=botoPostSubscriber&utm_medium=email&utm_campaign=notifPost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code « bienvenue »

at odio lectus diam sed commodo Lorem