L’action du CBD sur les douleurs menstruelles

cbd douleurs menstruelles

Avant, pendant ou après les règles, environ 9 femmes sur 10 se plaignent de douleurs menstruelles, également appelées dysménorrhées. Selon de récents sondages, nombreuses sont celles qui se tournent vers le cannabis pour supporter les inconvénients de la menstruation ainsi que d’autres douleurs gynécologiques telles que l’endométriose.

Le cannabis jugé efficace par les australiennes atteintes d’endométriose

Une enquête australienne, réalisée en 2017 auprès d’un public féminin atteint d’endométriose, a révélé l’efficacité du cannabis comme traitement des douleurs inhérentes à l’endométriose.

Ce sondage abordait entre autres la question des modes d’autogestion des symptômes, de leur efficacité, de la diminution des prises médicamenteuses, …

Sur 484 réponses validées, 76 % des femmes souffrant d’endométriose déclarent avoir recours à l’autogestion, notamment par une adaptation de leur mode de vie ou encore par des soins non médicamenteux.

Parmi les méthodes les plus utilisées, on retrouve le traitement par la chaleur pour 70 %, le repos pour 68 % et la méditation pour 47 %. Cependant, en ce qui concerne l’efficacité autoévaluée sur les douleurs, le cannabis arrive en tête avec une note de 7,6/10, suivi de la chaleur, des modifications du régime alimentaire et des huiles de chanvre et de CBD. À l’inverse, les exercices physiques, tels que le yoga et le pilates sembleraient peu efficaces.

En conclusion, parmi toutes ces femmes atteintes d’endométriose et utilisant l’autogestion, celles qui se servent du cannabis en sont très satisfaites et témoignent de l’efficacité du produit dans l’atténuation de leurs douleurs. Les utilisatrices d’huiles de chanvre et de CBD déclarent également ces produits efficaces pour soulager les douleurs menstruelles.

Une étude scientifique sur le CBD comme actif bloquant la douleur corrobore d’ailleurs ces témoignages.

Le CBD comme remède aux douleurs menstruelles

Les symptômes menstruels sont un réel problème pour les femmes puisque 80% souffrent de douleurs pelviennes pouvant irradier jusque dans le dos ou les cuisses.

12 % des consultations gynécologiques d’urgence concernent la dysménorrhée et autres désagréments liés au cycle menstruel.

Parmi ces désagréments, on note la fatigue, l’altération de la concentration mais aussi les sautes d’humeur, une sensibilité à fleur de peau, l’insomnie, la dépression, etc.

Les traitements médicamenteux proposés (ibuprofène, paracétamol, Advil) semblent inadaptés et les quantités ingérées chaque mois sur la période de menstruation ne sont pas sans conséquence sur le corps (ballonnements, irritation des intestins, …).

Il semble donc urgent de procéder à des tests cliniques pour que le cannabis médical puisse enfin être proposé comme remède à la dysménorrhée.

Rappelons que le cannabis était déjà utilisé en Chine au XVIe siècle pour soulager contre les crampes prémenstruelles des femmes.

Aujourd’hui plus de 60% de femmes n’ayant jamais consommé de cannabis se disent prêtes à recourir au cannabis médical pour traiter leurs douleurs gynécologiques.

Le CBD approuvé aux États-Unis sous certaines conditions

Pour l’heure, aucun État n’a encore autorisé noir sur blanc le cannabis médical en cas de douleurs menstruelles. Néanmoins, de nombreux États autorisent, de façon nuancée, la consommation de cannabis médical comme traitement contre la douleur, la douleur chronique, la douleur aiguë ou encore la douleur dite incurable. Seul le Dakota du Nord reconnaît clairement et précisément l’endométriose comme un motif valable pour utiliser le cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bestseller

56.99

108.99

119.95

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

129.90

19.9929.99