France : Le cannabis peut être utile dans le syndrome des jambes sans repos

cannabis jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) est l’une des affections sensorimotrices les plus invalidantes et parfois douloureuses du système nerveux qui, ces dernières années, est devenue plus largement acceptée comme un trouble clinique avec ses propres caractéristiques distinctes. Cannabis médical et jambes sans repos.

Habituellement, les symptômes répondent bien aux agonistes de la dopamine, aux anticonvulsivants ou aux opiacés, mais un sous-ensemble de patients reste réfractaire au traitement médical et / ou signale des effets secondaires graves. Récemment, la déclaration des patients d’une rémission remarquable et totale des symptômes du SJSR après la consommation de cannabis a été rapportée.

L’effet antinociceptif du cannabis a été documenté dans de nombreuses conditions neurologiques douloureuses, et le bénéfice potentiel de la consommation de cannabis chez les patients atteints de SJS réfractaire devrait donc être remis en question par des essais cliniques robustes.  Ici, nous confirmons et étendons ces résultats à plus de patients atteints de SJSR.

Un scientifique français, qui a déjà présenté 6 cas d’automédication réussie du syndrome des jambes sans repos (SJSR) avec du cannabis en 2017, a écrit sur 12 patients supplémentaires, qui ont déclaré consommer du cannabis. Tous les patients se sont plaints de symptômes sévères à très sévères du SJSR et ont été traités avec un ou plusieurs médicaments standard disponibles avec une efficacité faible ou limitée. L’étude est disponible en cliquant sur ce lien.

 Tous les patients sauf un (patient 2) ont admis un soulagement total des symptômes après avoir fumé du cannabis, mais aucun n’a interrompu le traitement actuel du SJSR principalement en raison de l’aspect illicite de la consommation de cannabis et de la préoccupation concernant un risque potentiel d’abus et d’effets psychoactifs.

L’auteur a ajouté que ” le bénéfice potentiel de la consommation de cannabis chez les patients atteints de SJSR réfractaire devrait donc être remis en question par des essais cliniques solides. “

Article rédigé par Hexagone Vert

 

Un commentaire sur “France : Le cannabis peut être utile dans le syndrome des jambes sans repos

  1. verrier.claire@gmail.com'
    Verrier Claire says:

    C’EST MON CAS !!!
    Je suis très heureuse de lire cette publication qui me donne l’occasion de partager mon expérience.
    Je souffre (souffrais !) d’une forme très sévère du SJSR. j’ai été traitée par des dopaminergiques, ce qui a eu pour effet d’aggraver fortement le syndrome assez rapidement, puis par de l’oxycontin, efficace mais les effets secondaires n’étaient plus supportables et j’ai fini par l’arrêter. Depuis 5 ans mon seul traitement était le rivotril, ce qui me permettait juste de dormir un peu et de survivre le jour.
    De ma propre initiative, et en prenant bien soin de m’informer avant tout sur ce site – merci infiniment Hexagone vert – j’ai commencé à prendre des gouttes d’huile de CBD 10% depuis mars 2019. En parallèle j’essayais de réduire le nombre de gouttes de rivotril. j’ai obtenu assez rapidement un début de soulagement dans la journée et la nuit je diminuais légèrement la dose de rivotril.
    Pour conclure, en décembre je me suis rendu compte que j’oubliais très très souvent aussi bien le CBD que le rivotril… et aujourd’hui j’ai tout arrêté ✌✌✌
    D’une forme très sévère j’en suis à une forme légère du SJSR et je peux à nouveau aller au cinéma, au restaurant, DORMIR, bref avoir une vie sociale et revivre.
    Je ne peux que constater que seule la prise de cannabidiol a considérablement amélioré mon état, au point de pouvoir me passer de tout traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bestseller

56.99159.99

108.99309.99

-20% sur votre première commande
avec le code “BIENVENUE”

et, diam Curabitur ut commodo eget commodo ipsum