Fleurs de CBD en France : législation, taux et traitements

fleur cbd france

Le CBD (Cannabidiol), depuis son “apparition” en 2015/2016 dans les commerces francais physiques et en ligne, à vu le marché français muter et s’adapter à la demande.

D’abord présent sous forme d’huiles, capsules et crèmes, le CBD à connu son heure de gloire fin 2018 avec le buzz des e-liquides CBD, puis cette année avec l’apparition des “fleurs” de CBD. Vous êtes nombreux à nous demander notre avis sur ces fameuses fleurs. Petit point sur le sujet en cette rentrée 2019. Fleurs de CBD en France : législation, taux et traitements

Depuis, de nombreux magasins ont ouverts afin de distribuer ces fameuses fleurs de CBD, ne contenant pas plus de 0,2% de THC. Dans cet article, nous allons traiter de ce taux et des moyens utilisés pour l’atteindre. N’oublions pas de rappeler qu’utiliser une fleur en combustion (joint, bang, etc… ) crée près de 80% de fumées toxiques et détruit près de 70% des apports de la fleur (cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes), son utilisation doit donc se restreindre à la vaporisation (la fameuse tisane dans un corps gras étant loin d’être un moyen d’extraction performant).

Fleurs de CBD : législation en France

Malheureusement, nombre d’entre eux se retrouvent face à un imbroglio judiciaire, ou se mêlent loi sur la culture du chanvre et loi sur la légalité du THC. La question étant plus que compliquée, nous vous avons compilé un petit résumé d’articles de nos partenaires sur le sujet, afin de vous faire une idée.

Pour résumer notre vision :

  • En France, la fleur de chanvre est interdite, et les chanvriers français la détruisent depuis des dizaines d’années. Seule l’utilisation des graines et tiges du chanvre industriel est autorisé. Cependant, le produit doit être issu des variétés du catalogue européen. Le taux de THC de 0,2% est autorisé dans la plante cultivée, mais la présence de THC dans le produit final est interdit. Selon interprétation de Mr Colson, le Delta-THC serait autorisé.
  • En Europe, la fleur de chanvre est autorisée, et son taux ne doit pas dépasser 0,2% de THC.

Clairement, les magasins concernés font face à deux visions :

  1. Celle du préfet, qui décide ou non de la légalité du THC et de la fleur ( perquisition et ouverture d’enquête )
  2. Celle du juge qui statue sur l’affaire, qui lui même donnera sa vision de la loi.

Voila pourquoi on retrouve à l’heure actuelle, des gérants condamnées ( exemple ici et ici) et des gérants relaxées (ici et ici).

Fleurs de CBD : le fameux taux 0,2% de THC

On arrive donc à ce fameux taux de CBD. En France, et via internet, nombre d’entre vous commandent des fleurs de CBD, sur des sites majoritairement suisses et français. De notre point de vue, la possession ou l’achat de fleurs de CBD est aujourd’hui propice à discussion, car d’une part la fleur nous semble interdite à l’heure actuelle d’un point de vue strictement français, mais également les taux de THC affichés sont bien synonymes de modifications. La loi interdit la commercialisation de la fleur, mais un usager simple peut en posséder si elle respecte les conditions définies.

En Suisse, la législation permet 1% de THC. Les breeders (cultivateurs de cannabis et créateurs de graines, souches) utilisent des croisements réalisés afin de permettre d’atteindre des taux de CBD importants : ce ne sont plus des simples souches de chanvre industriel, mais des souches de cannabis modifiés pour augment le taux de CBD et diminuer le taux de THC. On y retrouve donc des fleurs affichant des taux de CBD de 20%, avec 1% de THC.

On peut donc déjà distinguer deux types de fleurs de CBD : celles issues des cultures de chanvres industriels européens, qui affiche des taux de 1 à 5% de CBD et maximum 0,2% de THC ( jusqu’à 0,6% en fonction du pays ), et celles issues des cultures suisses.

Tout cela est tout simplement génétique : le taux de THC présent sera dépendant du taux de CBD. Cette information basique est connue de tous les spécialistes du sujet, mais peu d’études le prouvent. Les grossistes suisses sont honnêtes et francs sur le sujet, on peut baisser le taux de THC chimiquement. Explication par un graphique simple et très démonstratif sur la relation entre CBD et THC dans les souches à hauts contenus en CBD (merci à Romu) :

fleur cbd france
Source : https://alplant.ch/fr/cannabinoide-fr/?fbclid=IwAR0glI2z16q0YgyRcakLjN81T8KQ7HsdFB79-70aCofI6u9tWq-22_0EsPU

Très clairement, lorsqu’on approche un taux de CBD de 5 à 7%, on atteint la limite maximale de 0,2% de THC.

Comment pouvons nous donc trouver sur le marché, des fleurs de CBD affichant des taux de 10 à 20%, et seulement 0,2% de THC ?

Fleurs de CBD : traitements chimiques pour la France

Notre législation étant spécifique, les producteurs de fleurs ont trouvés des moyens très simples pour proposer sur le marché des taux de CBD importants respectant la limité de 0,2% de THC : les traitements par bains de solvants, ou l’ajout de cristal de CBD. Ils sont d’ailleurs très honnêtes sur le sujet et mettent en avant cette technique pour pouvoir atteindre d’autres marchés :

Taux de CBD et THC : bains

Très simplement, les fleurs sont trempés dans des bains de buthane ou de CO2, afin de pouvoir via séparation moléculaire déstituer la fleurs d’une partie de son THC. Cependant, cette opération provoque également des dommages sur les différents composants de la fleur : cannabinoïde, terpènes et flavonoïdes. Cela peut amener à retrouver des fleurs plutôt fades et vides de gouts.

Taux de CBD et THC : cristal de CBD

Deuxième solution utiliser des fleurs de chanvres respectant la législation (issu de chanvre industriel), et y intégrer des cristaux de CBD, permettant ainsi de proposer un taux de CBD plus fort, qui sera confirmé en analyse.

Taux de CBD et THC : lampes UV

Un procèdé permet également de modifier les contenus de la fleur, en passant celle-ci sous des lampes UV, un peu comme un solarium. Suite à ce passage, on peut estimer une perte de 30 à 50% des cannabinoïdes, ainsi qu’une perte de 20% du poids total.

Taux de CBD et THC : terpènes

Un problème important pour le consommateur final : une fleur sans goût ni odeur n’est pas vendable. On a donc mis en place un système de re terpénisation, en plaçant les fleurs sur des plateaux terpénisés, ou simplement en vaporisant des terpènes reconstitués sur ces dernières. Et la, magie, on se retrouve avec des fleurs de CBD qui sentent bon, qui ont du goût, et qui affichent des taux convenables.

Fleurs de CBD en France : nos conseils

De notre point de vue, si vous voulez absolument vaporiser des fleurs de CBD, orientez vous vers des fleurs qui ne sont pas traitées. Pour le vérifier, c’est très simple, si les taux affichés correspondent aux capacités naturelles de la plante comme vous l’avez lu plus haut, alors elles doivent être naturelles.

Demandez également au producteur des certificats d’absence d’utilisation de pesticides, métaux lourds et autre produits chimiques.

Surtout, n’oubliez pas, ne fumez pas !

Article rédigé par Hexagone Vert

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

quis adipiscing sem, mattis ultricies quis, venenatis dolor. leo velit,