Étude observationnelle : THC et CBD sont efficaces dans le traitement de la sclérose en plaques

cbd thc sclérose plaque

L’utilisation du cannabis (CBD et THC) comme thérapie médicale pour traiter la douleur chronique et la spasticité chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) est en augmentation. Cependant, les preuves sur la sécurité lors de l’initiation d’un traitement avec des huiles de cannabis médical sont limitées.

Huile de cannabis THC+CBD et sclérose en plaques

Le but de cette étude était d’étudier l’innocuité des huiles de cannabis médical sublinguales chez les patients atteints de SEP. Vous pouvez, comme toutes les études disponibles sur Hexagone Vert, la consulter en cliquant sur ce lien.

Dans cette étude observationnelle prospective sur l’innocuité, 28 patients atteints de SEP ont été traités avec des huiles de cannabis médical (produits riches en THC, riches en CBD et combinés THC + CBD) et ont été suivis pendant une période de titration de quatre semaines.

Les patients ont été évalués au début du traitement (visite 1) et après quatre semaines de traitement (visite 2). À chaque visite, un examen neurologique et un test de déambulation, des tests sanguins cannabinoïdes plasmatiques, de dextérité et de vitesse de traitement été testés.

Les événements indésirables (EI) et la tolérabilité ont été signalés lors de la visite 2.

cbd thc sclérose plaque

Secondairement, l’efficacité du cannabis médical sur la douleur, la spasticité et les troubles du sommeil a été mesurée par une échelle numérique d’évaluation chaque jour pendant la période de traitement de 4 semaines.

L’action du THC et du CBD sur la SEP

Pendant le traitement avec des préparations de cannabis contenant 10-25 mg / ml de THC, les effets indésirables les plus courants étaient la sécheresse de la bouche, la somnolence, les étourdissements et les nausées de degré léger à modéré.

Deux patients ont présenté des symptômes prononcés avec des rêves excessifs et une somnolence, respectivement, qui ont conduit à l’arrêt du traitement.

Les doses moyennes de THC et de CBD étaient de 4,0 mg et 7,0 mg, respectivement, et étaient principalement administrées en une prise le soir une fois par jour.

En outre, la douleur a diminué d’un score NRS médian de 7 à 4, (p = 0,01), la spasticité a diminué d’un score NRS médian de 6 à 2,5 (p = 0,01) et les troubles du sommeil ont diminué d’un score NRS médian de 7 à 3 ( p <0,001).

Aucune altération du handicap, de la déambulation, de la dextérité ou de la vitesse de traitement n’a été observée.

Conclusion de l’étude

Le traitement avec des huiles de cannabis médical était sûr et bien toléré et a entraîné une réduction de l’intensité de la douleur, de la spasticité et des troubles du sommeil chez les patients atteints de SEP.

Cela suggère que les huiles de cannabis médical peuvent être utilisées en toute sécurité, en particulier à des doses relativement faibles et avec une titration lente, comme alternative pour traiter les symptômes liés à la SEP lorsque le traitement conventionnel est inadéquat.

Article rédigé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bestseller
Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

Rupture de stock

129.90

19.9929.99