Étude israélienne : le cannabis permet de réduire l’infection au coronavirus

cannabis infection coronavirus

C’est une nouvelle très importante qui vient d’être publiée cette nuit par un chercheur américain : le cannabis pourrait réduire considérablement la capacité de notre organisme à contracter le coronavirus, et donc diminuer l’infection. Après avoir testé près de 400 souches de cannabis différentes, une douzaine d’entre elles se sont révélées redoutablement efficaces pour ralentir sa propagation.

Étude de l’action du cannabis sur le coronavirus

Comme nous vous en parlions déjà il y à quelques jours dans cet article, certains scientifiques à travers le monde sont actuellement en plein test des effets du cannabis sur le coronavirus que ce soit pour le traiter, le soulager, ou le ralentir. Aujourd’hui, c’est une nouvelle découverte qui vient conforter sa potentielle utilisation pour lutter contre ce nouveau virus : certaines souches de cannabis permettraient de réduire d’une façon importante les possibilités d’installation du COVID-19 dans le corps humain.

Le cannabis peut rendre les gens plus résistants au coronavirus

Les extraits de cannabis montrent un potentiel pour rendre les gens plus résistants au nouveau coronavirus, dit un chercheur de l’Alberta menant une étude. Après avoir passé au crible 400 souches de cannabis, des chercheurs de l’Université de Lethbridge se concentrent sur une douzaine de résultats prometteurs qui garantissent un terrain moins fertile pour que le virus potentiellement mortel prenne racine, a déclaré le scientifique biologique Dr Igor Kovalchuk.

cannabis infection coronavirus

«Un certain nombre d’entre eux ont réduit le nombre de ces récepteurs (viraux) de 73%, les chances qu’ils pénètrent sont beaucoup plus faibles», a déclaré Kovalchuk. S’ils peuvent réduire le nombre de récepteurs, il y a beaucoup moins de chances d’être infecté.”

Employant des souches de cannabis sativa au cours des trois derniers mois, le chercheur a déclaré que l’équilibre efficace entre les composants du cannabis THC et CBD – ce dernier plus généralement associé à un usage médical – n’est toujours pas clair pour bloquer le nouveau coronavirus.

Capsules de CBD (20 ou 60 x 20mg)

Certains cannabinoïdes plus efficaces que d’autres

«Il faudra beaucoup de temps pour découvrir quel est l’ingrédient actif – il peut y en avoir beaucoup», a déclaré Kovalchuk, qui s’est associée à la firme de recherche sur le cannabis de l’Alberta Swysh et Pathway RX, cette dernière appartenant en partie au producteur de cannabis agréé Sunds Growers, basé à Olds.

Mais ce sont généralement les propriétés anti-inflammatoires d’une teneur élevée en CBD qui se sont révélées les plus prometteuses, a-t-il ajouté.

“Nous nous concentrons davantage sur le CBD plus élevé parce que les gens peuvent prendre des doses plus élevées et ne pas être affaiblis”, a déclaré Kovalchuk.

L’étude sous licence de Santé Canada utilisant des modèles de tissus artificiels humains en trois dimensions a cherché des moyens d’empêcher le nouveau coronavirus très contagieux de trouver un hôte dans les poumons, les intestins et la cavité buccale.

  • cannabis infection coronavirus

En cas de succès, le travail pourrait trouver une utilisation médicale pratique sous la forme d’un bain de bouche, de gargarismes, d’inhalants ou de capsules de gel, a déclaré Kovalchuk.

“Ce serait moins cher pour les gens et aurait beaucoup moins d’effets secondaires”, a-t-il déclaré.

Un besoin urgent de financement

Mais l’absence d’essais cliniques reste un obstacle, et le financement d’une industrie du cannabis de plus en plus à court d’argent n’est pas là pour alimenter cela, a déclaré Kovalchuk. “Nous avons des cliniciens qui sont prêts à travailler avec nous, mais pour de nombreuses entreprises du secteur du cannabis, c’est une somme d’argent importante qu’ils ne peuvent pas se permettre”, a-t-il déclaré.

Le scientifique a souligné que les résultats ne conduiraient pas à un vaccin – quelque chose de «moins spécifique et précis» mais néanmoins une autre arme possible contre COVID-19.

«Les extraits de nos lignées sativa riches en CBD sont les plus réussies et les plus innovantes, dans l’attente d’une enquête plus approfondie, pourraient devenir un ajout utile et sûr au traitement de COVID-19 en tant que thérapie d’appoint», a déclaré Kovalchuk. «Compte tenu de la situation épidémiologique actuelle qui évolue de façon dramatique et en évolution rapide, toutes les possibilités et voies thérapeutiques possibles doivent être prises en considération.»

Huile de CBD 24%

Des chercheurs israéliens ont commencé des essais cliniques sur le CBD en tant que traitement pour réparer les cellules endommagées par COVID-19 en utilisant ses capacités anti-inflammatoires. On pense que le CBD pourrait améliorer l’effet traditionnel des stéroïdes dans un tel traitement des patients en danger de mort et également renforcer le système immunitaire. C’est le genre de recherche et la sienne qui mérite un financement gouvernemental au Canada, a déclaré le scientifique de l’U of L.

«Notre travail pourrait avoir une énorme influence – il n’existe pas beaucoup de médicaments susceptibles de réduire l’infection de 70 à 80%», a-t-il déclaré.

Article source

Article traduit, modifié et adapté par Hexagone Vert

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-20% sur votre première commande
avec le code “BIENVENUE”

felis commodo consequat. Aliquam sed suscipit pulvinar elit. sit Aenean Nullam