Étude : inhaler des faibles doses de THC permet de réduire la douleur chez les patients

inhaler THC douleur

Le dosage précis du traitement au cannabis reste un défi majeur, ce qui entraîne la réticence des médecins à prescrire du cannabis médical. Une étude israélienne réalisée sur des patients à permis de déterminer des doses précises de THC à inhaler pour réduire la douleur.

Objectif de l’étude

Le but de la mise en place de cette étude humaine était de tester l’effet analgésique et les effets sur la sécurité d’un dispositif médical innovant qui permet l’administration de doses thérapeutiques inhalées de Δ9 -Tetrahydrocannabinol (THC) chez des patients souffrant de douleur chronique. Réalisée par des scientifiques israéliens, elle est disponible en cliquant sur ce lien.

27 patients souffrant de douleurs ont inhalé du THC

Dans cet essai contrôlé par placebo, 27 patients souffrant de douleur chronique ont reçu une seule inhalation de Δ9 -THC:

  • 0,5 mg
  • 1 mg
  • un placebo

Les concentrations plasmatiques de Δ9 -THC ont été mesurées au départ et jusqu’à 150 minutes après l’inhalation. L’intensité de la douleur et les paramètres de sécurité ont été enregistrés sur une échelle visuelle à des moments prédéfinis. Les performances cognitives ont été évaluées à l’aide des sous-tests sélectifs de la Cambridge Neuropsychological Test Automated Battery.

Des résultats grâce à une dose de THC précise

« Après inhalation de 0,5 mg ou 1 mg, la Cmax ± écart-type du plasma Δ9 -THC était de 14,3 ± 7,7 et 33,8 ± 25,7 ng / ml. Les Tmax ± SD étaient de 3,7 ± 1,4 et 4,4 ± 2,1 min, et l’ASC0 → infini ± SD étaient de 300 ± 144 et 769 ± 331 ng * min / ml, respectivement.”

En clair, les deux doses de THC, mais pas le placebo, ont démontré une réduction significative de l’intensité de la douleur par rapport à la ligne de base et sont restées stables pendant 150 minutes.

La dose de 1 mg a montré une diminution significative de la douleur par rapport au placebo. Les événements indésirables étaient pour la plupart légers et disparus spontanément. Il n’y avait aucune preuve de déficiences constantes des performances cognitives.

inhaler THC douleur

Conclusions des scientifiques

Cet essai de faisabilité a démontré qu’un inhalateur de cannabis dosé délivrait des doses précises et faibles de THC, produisait un effet analgésique dose-dépendant et sûr chez les patients souffrant de douleur neuropathique / syndrome de douleur complexe-régional (SDRC). Ainsi, il permet l’individualisation des régimes de cannabis médical qui peuvent être évalués pharmacocinétique et pharmacodynamiquement par des modèles pharmaceutiques acceptés.

Pour aller un peu plus loin sur le THC et les douleurs

Extraits de l’étude :

  • Les preuves suggèrent que les médicaments à base de cannabis sont un traitement efficace contre la douleur chronique chez les adultes.
  • La pharmacocinétique du THC varie en fonction de sa voie d’administration.
  • L’assimilation pulmonaire du THC inhalé provoque une analgésie rapide.
  • Cependant, les voies de distribution de cannabinoïdes actuellement utilisées fournissent des doses inconnues, ce qui rend impossible la mise en œuvre d’un plan de traitement pharmaceutique standard.
  • Un nouvel inhalateur de cannabis à dose sélective délivre des doses significativement faibles et précises de THC, permettant ainsi l’administration de médicaments inhalés à base de cannabis selon des normes pharmaceutiques élevées.
  • Ces faibles doses de THC peuvent produire une analgésie sûre et efficace chez les patients souffrant de douleur chronique.

Article rédigé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bestseller

56.99159.99

108.99309.99

119.95

sed dapibus et, dolor felis ultricies Lorem venenatis, mattis justo