Cancer de la prostate : soulagement grâce au cannabis

cannabis cancer prostate

Les patients atteints de cancer de la prostate qui reçoivent un traitement de privation d’androgènes (ADT) éprouvent souvent une combinaison de symptômes de la maladie et d’effets secondaires du traitement.

Des scientifiques canadiens de a faculté de médecine de Toronto,  au Canada, ont étudié l’influence du cannabis thérapeutique pour soulager les patients concernés par ce type de traitement. L’étude est bien sûr disponible en cliquant sur ce lien.

L’utilisation thérapeutique du cannabis pour atténuer ces effets secondaires n’a pas été étudiée, malgré l’intérêt croissant des patients. Avec la disponibilité croissante du cannabis, il est important pour les cliniciens de comprendre la prévalence, les prédicteurs et les avantages perçus de la consommation de cannabis chez les patients atteints de cancer de la prostate.

Cannabis médical et soulagement

Au total, 222 hommes subissant une ADT ont été évalués dans cette étude en deux parties. Dans la première partie, le questionnaire sur la consommation de cannabis a été administré à 56 hommes, explorant la démographie, les habitudes de consommation, les perspectives et les degrés de soulagement des symptômes liés à la consommation de cannabis. Dans la deuxième partie, 191 échantillons d’urine cryoconservés ont été récupérés et analysés pour la présence du métabolite tétrahydrocannabidiol (THC) 11-nor-Δ9-THC-COOH.  Les répondants ont ensuite été stratifiés en deux groupes, utilisateurs vs non-utilisateurs, et des analyses statistiques ont été effectuées.

Les résultats de l’étude

Les données du questionnaire ont révélé que 23,2% des hommes interrogés avaient récemment consommé du cannabis. En revanche, 5,8% des hommes avaient des niveaux détectables de métabolite THC dans leur urine.

Les données combinées du questionnaire et de l’urine ont révélé que les consommateurs de cannabis étaient significativement plus jeunes (p = 0,003) et avaient des niveaux de testostérone inférieurs (p = 0,003) que les non-consommateurs.

La majorité des hommes éprouvant des effets secondaires courants de l’ADT ont rapporté un certain soulagement après la consommation de cannabis. 

La consommation de cannabis chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate avancé recevant de l’ADT est plus répandue que dans la population générale et la majorité des autres cohortes oncologiques.

Des niveaux de testostérone plus bas et un bénéfice thérapeutique rapporté chez les consommateurs de cannabis justifient une confirmation dans les essais cliniques appropriés.

Article rédigé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-10% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

consectetur venenatis consequat. quis eget neque. nunc leo. dolor.