Amélioration par une combinaison avec du CBD dans le cancer de l’ovaire

Amélioration par une combinaison avec du CBD dans le cancer de l'ovaire

Le cancer de l’ovaire séreux de bas grade (LGSOC) est un sous-type rare du cancer épithélial de l’ovaire séreux. La majorité des femmes reçoivent un diagnostic de maladie au stade avancé, malgré sa croissance lente. Amélioration par une combinaison avec du CBD dans le cancer de l’ovaire

Les options de traitement pour la maladie avancée incluent la chimiothérapie néoadjuvante suivie d’une cytoréduction chirurgicale à intervalles ou d’une résection chirurgicale primaire suivie d’un traitement adjuvant ainsi que d’un traitement hormonal d’entretien (National Comprehensive Cancer Network, 2019).

Dans ce rapport de cas, nous présentons une femme avec LGSOC qui a refusé une chimiothérapie systémique primaire suivie d’une résection chirurgicale à intervalles et a opté pour une thérapie CAM avec de l’huile de Laetrile (amygdaline) et du cannabidol (CBD).

Une femme de 81 ans atteinte d’un cancer de l’ovaire métastatique répondait bien à un traitement avec des doses élevées de comprimés de Laetrile et de faibles doses de cannabidiol.

Les auteurs citent : “Le cannabidiol (CBD) est un composé naturellement dérivé de la plante de cannabis. Les effets anticancéreux du CBD ont été évalués principalement en laboratoire. Fait intéressant, les lignées cellulaires du cancer de l’ovaire expriment GPR55, une cible indirectement inhibée par le CBD et jouant un rôle dans la prolifération des cellules cancéreuses de la prostate et de l’ovaire (Piñeiro et al., 2011). Des études sur des modèles murins ont également démontré que les cannabinoïdes inhibent la croissance des cellules tumorales et induisent l’apoptose dans les gliomes, les lymphomes, les cellules cancéreuses de la prostate, du sein, du poumon, de la peau et du pancréas (Sarfaraz et al., 2008). Malgré cet avantage théorique, il n’est pas clairement établi qu’il a plus ou moins d’activité que les traitements classiques chez les patients cancéreux. ”

Elle à été suivie par une équipe de médecins spécialisés à l’université de Californie à San Diego, au Moores Cancer Center. Vous pouvez retrouver l’article en cliquant sur ce lien.

Elle a commencé son traitement en mai 2017 et a continué à montrer des améliorations en décembre 2018.

Les auteurs ont écrit:

Elle est cliniquement asymptomatique et présente un statut de performance de 0, qui est inchangé par rapport à son statut de performance au moment du diagnostic.

Les points forts soulevés par les scientifiques :

  • Le recours gratuit aux médecines alternatives est courant chez les femmes atteintes de cancers gynécologiques.
  • Les récepteurs aux cannabinoïdes sont des cibles thérapeutiques potentielles dans le cancer de l’ovaire.
  • La communication avec les patients est essentielle pour l’utilisation de thérapies alternatives.

Capsules de CBD 6%

Article rédigé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-5% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

Nullam id, id porta. Aenean elementum sem, libero. leo dictum Praesent