USA et cannabis légal : réduction de consommation chez les adolescents

USA et cannabis légal : réduction de consommation chez les adolescents

Une étude montre que la légalisation du cannabis pour les adultes ne semble pas avoir augmenté la consommation chez les adolescents, mais qu’elle pourrait au contraire avoir l’effet inverse. USA et cannabis légal : réduction de consommation chez les adolescents

Pour comprendre comment la consommation de cannabis chez les adolescents s’est développée dans des États dotés ou non de telles lois, les chercheurs ont examiné des données d’enquêtes sur la consommation de substances recueillies auprès de 1,4 million d’adolescents entre 1993 et 2017.

Les lois sur le cannabis médical ne semblaient pas avoir d’incidence sur la consommation de cannabis par les adolescents.

C’est ce qu’ont rapporté les auteurs de l’étude dans JAMA Pediatrics. Vous pouvez consulter leur travaux en cliquant sur ce lien.

Elle à été réalisé conjointement par plusieurs experts des académies suivantes :

  • Département d’économie agricole et d’économie, Université d’État du Montana, Bozeman.
  • Département d’économie, Université de l’Oregon, Eugene.
  • Département d’économie, Université du Colorado, Denver, Denver.
  • Département d’économie, Université d’État de San Diego, San Diego, Californie.

USA et cannabis légal : réduction de consommation chez les adolescents

Les lois sur le cannabis à des fins récréatives étaient cependant associées à une baisse de 8% des probabilités que des adolescents déclarent avoir essayé le cannabis au cours des 30 derniers jours et à une diminution de 9% du nombre d’adolescents déclarant avoir une consommation fréquente.

Une des raisons qui pourrait expliquer cela c’est que l’offre ait été réduite pour les mineurs.

Selon Mark Anderson, auteur principal de l’étude et professeur agrégé d’économie agricole à l’Université de l’Etat du Montana de Bozeman :

” il pourrait être plus difficile pour les adolescents de se procurer de la marijuana depuis que les trafiquants de drogue ont été remplacé par des dispensaires agréés qui exigent une preuve d’âge. La vente aux mineurs devient une proposition relativement plus risquée après l’adoption de ces lois “.

Article rédigé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-20% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

lectus sit porta. libero massa diam accumsan Sed mattis mi, nec dictum