Un grand nombre de patients canadiens utilisent le cannabis pour le traitement du cancer

cannabis cancer

Les patients atteints de cancer présentent de multiples symptômes tout au long de leur maladie, et certains d’entre eux déclarent bénéficier de la consommation de cannabis. Le centre spécialisé canadien craint que de nombreux patients n’aient accès à des produits qui ne conviennent pas à leur situation et ne s’exposent à des risques.

Une étude à été réalisée par le centre du Traitement de la douleur et des symptômes/soins palliatifs, à Vancouver au Canada. Vous pouvez la retrouver en cliquant sur ce lien.

Dans la présente étude, nous visions à saisir la prévalence de la consommation de cannabis chez les patients atteints d’un cancer en Colombie-Britannique avant la légalisation du cannabis à des fins récréatives au Canada et à déterminer les raisons pour lesquelles les patients prennent du cannabis, les diverses voies d’administration qu’ils utilisent et les raisons pour lesquelles les consommateurs antérieurs ont cessé.

Cancer & cannabis : L’étude en question

Les patients étaient admissibles si, le jour de l’étude choisi (15 août 2018), ils avaient un rendez-vous dans l’un des six centres anticancéreux de la Colombie-Britannique.

Les patients admissibles ont reçu un sondage par la poste. Des sondages envoyés à 2998 patients, 821 (27,4 %) ont été retournés et inclus dans l’analyse.

Parmi ces répondants, 23 % consommaient actuellement des produits à base de cannabis, presque exclusivement à des fins médicales, et 28 % en avaient déjà consommé (le plus souvent à des fins récréatives).

Parmi les patients qui consomment actuellement du cannabis, 31 % avaient une autorisation médicale.

Les symptômes les plus courants que les utilisateurs actuels ciblent sont la douleur, l’insomnie, la nausée et l’anxiété ; plusieurs espéraient aussi des effets anticancéreux.

Plus de la moitié des répondants avaient déjà consommé du cannabis à un moment ou à un autre, et près du quart d’entre eux en prenaient actuellement pour mieux gérer leurs symptômes ou traiter leur cancer, ou les deux.

Beaucoup plus de patients envisageraient de l’utiliser avec les conseils appropriés d’un professionnel de santé.

D’autres recherches sont nécessaires pour informer les médecins et les patients sur les utilisations et les doses sans danger et sur les effets nocifs potentiels de la consommation de cannabis.

Article rédigé par Hexagone Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-20% sur votre première commande
avec le code “bienvenue”

libero leo elementum Praesent at mi, venenatis mattis